• LE LIVRE DE LA VIE 

     

    Le livre de la vie est le livre suprême

    Qu'on ne peut ni fermer ni ouvrir à son choix

    Le passage attachant ne s'y lit pas deux fois,

    et le feuillet fatal se tourne de lui même.

    On voudrait revenir à la page où l'on aime,

    Mais la page où l'on meurt est déjà sous nos doigts.

     

    LAMARTINE

     livres.jpg  

     

    Pensée pour mon époux récemment parti pour un autre " ailleurs" 

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Mon blog est en pause pour une durée indeterminée en raison du décès de mon époux ..

    Bon we a tous 


    votre commentaire
  • Soleils couchants

     
     

    Le soleil s'est couché ce soir dans les nuées ;
    Demain viendra l'orage, et le soir, et la nuit ;
    Puis l'aube, et ses clartés de vapeurs obstruées ;
    Puis les nuits, puis les jours, pas du temps qui s'enfuit !

    Tous ces jours passeront ; ils passeront en foule
    Sur la face des mers, sur la face des monts,
    Sur les fleuves d'argent, sur les forêts où roule
    Comme un hymne confus des morts que nous aimons.

    Et la face des eaux, et le front des montagnes,
    Ridés et non vieillis, et les bois toujours verts
    S'iront rajeunissant ; le fleuve des campagnes
    Prendra sans cesse aux monts le flot qu'il donne aux mers.

    Mais moi, sous chaque jour courbant plus bas ma tête,
    Je passe, et, refroidi sous ce soleil joyeux,
    Je m'en irai bientôt, au milieu de la fête,
    Sans que rien manque au monde immense et radieux !

    Victor Hugo, Les Feuilles d'Automne

     


    votre commentaire
  • LA PSYCHOLOGIE

    Selon les auteurs, le terme de " psychologie" daterait du XVIe siècle...La psychologie a longtemps été envisagée comme la science de la vie mentale, de ses phénomènes et de ses conditions. Aujourd'hui , la psychologie s'élève au rang de science des " conduites" , cela signifie qu'elle s'intéresse en particulier au comportement de l'homme, à son action , sur son entourage, aux relations , aux influences pouvant s'établir entre l'organisme et le milieu, au rôle des processus physiologiques conscients ou inconscients sur le corps.

     

    La psychologie fut d'abord très liée au courant philosophique qui s'attachait à l'âme. Mais depuis la moitié du XIXe siècle, elle a pris ses distances pour endosser le manteau scientifique. Dès lors, elle multiplie ses recherches sur l'être humain. Elle pose le verre grossissant aussi bien sur ses caractères généraux que sur ses différences.

     

    Nous avons souvent du psychologue l'image d'une personne, qui, tantôt mesure notre degré d'intelligence, tantôt analyse nos rêves, ou bien nous vient en aide lorsque nous rencontrons des difficultés scolaires, sociales, professionnelles, familiales, conjugales ou encore mettant au jour notre personnalité comportementale. La psychologie, c'est un peu tout cela à la fois. Elle n'obéit donc pas à une méthode unique. Sur la grande voie de la psychologie il existe des chemins de traverse. Un même fait analysé par un clinicien ou par un partisan du comportementalisme ne sera pas éclairé sous un jour identique. La psychologie est donc un terme qu'il convient d'envisager au pluriel puisqu'il recouvre des aspects aussi variés que le béhaviorisme,le gestaltisme.

     

    LA PSYChOLOGIE CLINIQUE : elle naît d'une réaction contre les méthodes expérimentales. Elle pose un doigt accusateur sur les expériences menées en laboratoire qu'elle estime artificielle .  Elle a une origine philosophique et médicale. Le psychologue clinicien soumet son patient à un examen approfondi afin de le connaître le mieux possible. Ses méthodes d'investigation sont diverses, cela va de l'interview aux dossiers biographiques en passant par les questionnaires ou les tests de performance comme de mesure intellectuelle ou encore de personnalité. Il établit ensuit la " synthèse clinique" . Elle repose sur le  litteraire, qui, très schématiquement, emprunte deux directions.

    LA PSYCHOLOGIE

    LA PSYCHOLOGIE GENETIQUE : Elle voit le jour au cœur d'un début sur les fondements de la raison humaine, entre les partisans de l'inné ( caractères de naissance liés au patrimoine génétique)  et ceux de l'acquis( venant du savoir, de l'expérience, de l'évènement). Deux maîtres de la psychologie génétique s'imposent en même temps qu'ils s'affrontent : Piaget et Wallon. Pour Piaget, l'enfant progresse par stades successifs qui marquent le passage à une forme plus évoluée de la pensée. Très schématiquement le développement de l'enfant est continu, il chemine sur une route toute tracée et les stades seraient comme des carrefours qu'il doit traverser. Au contraire, Wallon voit le développement de l'enfant discontinu , marqué de " crises" ,de " conflits".

    .

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Dans sa main et sur le Velin,

     

    Glisse la plume de l'écrivain.

     

    Mais dans quelle encre a t-elle trempé

     

    Pour tous ces maux qu'elle a couchés.

     

     

     

     

    Est-ce dans le sang et dans la sueur,

     

    Pour exprimer tant de malheurs ?

     

    Est-ce dans les larmes et dans la peur,

     

    Pour imprimer tant de douleur ?

     

     

    Faut-il qu'elles crient le désespoir

     

    Pour parvenir à émouvoir,

     

    Ces rimes qui sont entendues

     

    Comme une planche de salut !

     

     

    La plume et l'encre du poète

     

    Ne chantent pas toujours la fête,

     

    Mais rien n'interdit d'espérer

     

    Que le rythme soit inversé.

     

     

    Sur mon épaule, mets ton papier,

     

    Et sers-toi de mon amitié,

     

    Toi, dont la main est fatiguée.

     

    Prends le temps de te reposer.

     

     

    Ta plume, un jour, pourra plonger

     

    Dans l'eau douce de la rosée,

     

    Et répandra de la fraîcheur

     

    Dans la bouche de tes lecteurs.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires