• Primauté de la poésie

    Parmi tous les talents dont nous sommes nantis
    Je crois que ce qui prime,  c’est bien la poésie
    C’est beau les mathématiques
    Mais très rébarbatif aussi
    Le rêve n est pas permis
    Deux et deux font quatre et c’est fini
    La poésie , par contre , permet toutes les fantaisies
    Ce qui est vrai aujourd’hui
    Se transformera demain au gré de nos envies
    Et c’est bien mieux ainsi

    Deux et deux font quatre , c’est immuable
    Berk , cette vérité incontournable
    Me donne le cafard
    Je préfère , avec Athéna
    Déesse de la sagesse et des arts
    Lire Baudelaire ou écouter Mozart
    Ecrire un poème , un conte ou mon journal
    La rigueur scientifique me sape le mental
    Les économiste sont des matheux , voyez le résultat
    Laissez place aux doux rêveurs du Mont Parnasse

    Deux et deux font quatre , quelle monotonie
    J’en suis paralysé comme un zombie
    Aurais-je encore le goût de rire
    Devant cette évidence qui me poursuit
    C ‘est immuable et tout est dit
    Deux et deux font quatre , j’en suis baba
    Mais huit sur deux c’est aussi quatre
    Et douze sur trois , et seize sur quatre
    Alors , matheux , n’est-ce pas prétentieux
    De te croire au-dessus des dieux

    Arrive , Poète , prends enfin
    Les choses en mains
    Le monde s’en trouvera bien mieux
    En étant un peu plus harmonieux
    Rempli de la douceur de tes rimes
    Il deviendra plus vrai , adieu la frime
    Tu règleras nos maux par la candeur
    De tes pensées tournées vers le bonheur
    Et dites de mille façons
    Sur tous les tons .

    PRIMAUTE DE LA POESIE


    2 commentaires

  • votre commentaire
  • Toujours dans l'impossibilité de faire des articles  mon poignet est toujours douloureux

    Bonne semaine a tous

     


    votre commentaire
  • Suite a une fracture du poignet et donc immobilisée  , mon blog sera en pause quelque temps

    Bon we a tous

     

    BLOG EN PAUSE


    votre commentaire
  • Le jour où je me suis aimé pour de vrai !

     

     

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

    j'ai compris qu'en toutes circonstances,

    j'étais à la bonne place, au bon moment.

    Et alors, j'ai pu me relaxer.

    Aujourd'hui je sais que cela s'appelle... l'Estime de soi.

     

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

    j'ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle

    n'étaient rien d'autre qu'un signal

    lorsque je vais à l'encontre de mes convictions.

    Aujourd'hui je sais que cela s'appelle... l'Authenticité.

     

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

    J'ai cessé de vouloir une vie différente

    et j'ai commencé à voir que tout ce qui m'arrive

    contribue à ma croissance personnelle.

    Aujourd'hui, je sais que cela s'appelle... la Maturité.

     

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

    j'ai commencé à percevoir l'abus

    dans le fait de forcer une situation ou une personne,

    dans le seul but d'obtenir ce que je veux,

    sachant très bien que ni la personne ni moi-même

    ne sommes prêts et que ce n'est pas le moment...

    Aujourd'hui, je sais que cela s'appelle... le Respect.

     

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

    j'ai commencé à me libérer de tout ce qui n'était pas salutaire,

    personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.

    Au début, ma raison appelait cela de l'égoïsme.

    Aujourd'hui, je sais que cela s'appelle... l'Amour propre.

     

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

    j'ai cessé d'avoir peur du temps libre

    et j'ai arrêté de faire de grands plans,

    j'ai abandonné les méga-projets du futur.

    Aujourd'hui, je fais ce qui est correct, ce que j'aime

    quand cela me plait et à mon rythme.

    Aujourd'hui, je sais que cela s'appelle... la Simplicité.

     

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

    j'ai cessé de chercher à avoir toujours raison,

    et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.

    Aujourd'hui, j'ai découvert ... l'Humilité.

     

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

    j'ai cessé de revivre le passé

    et de me préoccuper de l'avenir.

    Aujourd'hui, je vis au présent,

    là où toute la vie se passe.

    Aujourd'hui, je vis une seule journée à la fois.

    Et cela s'appelle... la Plénitude.

     

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

    j'ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.

    Mais si je la mets au service de mon coeur,

    elle devient une alliée très précieuse !

    Tout ceci, c'est... le Savoir vivre.

     

    Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter.

     

    Du chaos naissent les étoiles.

    CHARLIE CHAPLIN

     

     

    Charlie Chaplin


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique