• DOCTEUR JECKYLL ET MISTER HYDE

    Nous avons tous une double personnalité. Personne n'est entièrement bon ou mauvais, chacun est ce qu'il est et également son contraire. Le docteur Jeckyll et Mr Hyde revivent en chacun de nous , l'éternel conflit entre le bien et le mal soumettant la partie consciente  de notre personnalité à un dilemme.

     

    La personne psychiquement saine résout le problème par le bon sens. Parmi les solutions  les plus dangereuses que peut choisir l'être humain pour échapper à ses angoisses, notons l'évasion loin de la réalité. Ce n'est qu'en affrontant les situations qui se présentent qu'il est possible de surmonter et de vaincre son angoisse.  Il ne faut surtout pas chercher refuge dans l'alcool, la drogue, l'apathie ou rêver tout éveillé (attitude plus dangereuse qu'il n'y parait), cette sorte de faux remède ne sert qu'à aggraver la situation en affaiblissant le Moi qui se retrouve à la merci de ses deux tyrans ,le Ca et le Surmoi).

     

    Ceux qui renoncent :

     

    Il ne faut jamais renoncer, car cela laisse prévoir des difficultés futures. Il faut au contraire réagir, vivre, supporter les souffrances non seulement physiques mais aussi psychiques, les peines de toutes sortes,les désillusions.

    La double personnalité est un reflet de ce double aspect de la vie, parfois douce et agréable, parfois dure et amère. La personne psychiquement saine ne prétend pas que la vie soit l'une ou l'autre chose, car tenant compte de ces contradictions, elle s'adapte à la souffrance lorsqu'il faut souffrir, et àla joie lorsque la vie la lui offre. En fait, on peut dire que tout commence à tourner mal quand on souffre sans aucune raison.

     

    Tu fus séduite par un sourire nature
    Par des cheveux châtains bouclés
    Des yeux mobiles qui respiraient l'air pur
    Où les tiens venaient s'oublier
    Et l'élégance un peu fragile, facile
    Du dernier des docteurs jekyll
    Tu n’savais pas pauvre de toi
    Qu'il y a du mister hyde en moi
    Hyde en moi aïe pour toi
    Mais va pas voir dans mes délires, soupirs
    Le goût de dire du mal de moi
    T'es mon miroir, ma glace à réfléchir
    Je te dis c'que tu sais déjà
    Une analyse un peu docile, facile
    Inspirée du docteur jekyll
    Même si tu crois pauvre de toi
    Qu'il y a du mister hyde en moi
    Faut que tu aimes tout chez moi
    Même le mister hyde en moi
    Hyde en moi aïe pour toi

    Je fus séduit par un sourire nature
    Par des cheveux blonds et tout droits
    Des yeux mobiles qui respiraient l'air pur
    Que les miens n'abandonnaient pas
    Le charme flou de la jeune fille fragile
    Fiancée du docteur jekyll
    Je ne savais pas pauvre de moi
    Qu'il y a du mrs hyde en toi
    Hyde en toi aïe pour moi
    Dans les moments parfois mélancoliques
    Où l'on se laisser aller au mal
    On se disait des méchancetés classiques
    Coups de sabots de mauvais cheval
    C'était fini l'esprit tranquille, facile
    De monsieur et madame jekyll
    Tu n'savais pas pauvre de toi
    Qu'il y a du mister hyde en moi
    Je ne savais pas pauvre de moi
    Qu'il y a du mrs hyde en toi
    Hyde en toi aïe pour moi

    PHILIPPE CHATEL

    DOCTEUR JECKYLL ET MISTER HYDE


  • Commentaires

    1
    Mercredi 23 Décembre 2015 à 18:16

    Premier reflexe d'un amoureux éternel de le femme.....la photo est superbe, laisser deviner sans dévoiler....

    Le bien et le mal , la religion a traiter a sa manière le cruel du bien et du mal .Et ce n'est pas la mienne....sommes nous toujours responsable de nous éloigner de la trop fameuse morale dite "judéo chrétienne". Cette morale est un détestable frein a l'amour. Nous nous sommes aimés follement sans réfléchir , que j'avais quatre-vingt ans et elle trente de moins mais mariée et mère d'une adolescente ! Je le savais, elle encore plus, et nous nous sommes aimés follement jusqu'au moment ou ,rattrapée par la morale , elle a culpabilisé et n'a plus voulu continuer notre relation sexuelle....mais nous n'avions pas compris qu'il suffisait pas de ne plus faire l'amour pour ne plus s'aimer . Nous nous aimons toujours mais elle est paralysée par la peur de la découverte de cet amour.....ce serait une catastrophe pour elle...pour celui qu'elle aime encore un peu et pour son adolescente . Nous nous voyons souvent mais nous souffrons tous les deux d'être obligés de se comporter en amis .Combien de temps arriverons nous a ne pas rechuter ...je n'en sais rien.....qui vas avoir raison le bien ou le mal......?

    Bonne soirée

    Jean la Tendresse

      • Mercredi 23 Décembre 2015 à 20:26

        merci de votre coucou , et de la belle histoire  que vous vivez ...Personne n'a le droit de juger... Tout ce qui est interdit dans un certain sens est magique ... Faut il le vivre ? A chacun de voir ...Faut il avoir des regrets ou des remords ? That is the question ...Il y'a la dualité du bien et du mal , qui l'emportera ? C'est en soi qu'il faut le chercher ..Bon courage quelle que soit la décision..

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :