• GUY DE MAUPASSANT

    GUY DE MAUPASSANT .

    1868 - C'est l'été -. L'air est doux, Guy de Maupassant, 18 ans se promene en ville. Dans la matinée, il a quitté la villa ou sa mère a trouvé refuge,fuyant un mari déséquilibré, violent. Pourtant Gustave MAUPASSANT était fou amoureux d' elle au temps si proche encore de leur jeunesse. Il avait demandé cette jeune fille en mariage, et Laure lui avait répondu " je vous épouserai à la condition que vous vous trouviez un particule" Gustave le trouva en même temps qu'un château, juste avant la naissance de celui dont dont Laura sait qu'il deviendra un génie : Guy;

    Guy de Maupassant se promene dans Etretat. Il est midi , dans sa poche une feuille de papier pliée en quatre, , un poème y est calligraphié, un poème d'amour. La jeune fille, parisienne , élégante et superbe est surprise,elle rougit, prend le papier, le lit, mais ne dit rien Guy part .Guy n'est pas encore rentré chez lui, il flâne sur le port,en pensant à son amie, lorsqu' il voit cinq ou six jeunes hommes entourant une jeune fille ,en train de lire un texte,en riant!!ce texte que Guy connaît par coeur , elle se moque de sa lettre ... Il est foudroyé : la femme...un mensonge, hypocrite, Guy va désormais transformer toutes les femmes qu'il rencontrera en objets de consommation sans aucun scrupule.

    Après avoir obtenu brillamment son baccalauréat , après s'etre engagé lors de la guerre de 18970, Maupassant devient fonctionnaire au ministre de la marine, puis de l'instruction publique,c'est un employé de bureau peu assidu, dont la grande afffaire demeure l'écriture. Il se croit destiné à la poésie, le grand ami de sa mère, Gustave Flaubert, le prend sous son aile, corrige ses vers, lui apprend la pratique du réalisme en écriture.Il lui présente Daudet, Huysmans, et surtout Emile Zola.  Celui ci lui demande d' écrire une nouvelle , en quelques elle est écrite, son titre " Boule de suif ; c'est le début d'une série de chefs-d'oeuvre de précision, de concision et de style, le debut de 10 années acharné avant la fin .

    De trente à quarante ans, Maupassant va écrire sans relâche,nouvelles,romans, poursuivi par les souffrances de la syphilis qui ne lui laisse guère de répit. Après avoir publié un recueil de ses poésies,il commence à répondre aux commandes des journaux qui publient des contes et des nouvelles. En dix ans il en écrit presque trois cents, avec ses essais, ses romans. Maupassant acquiert une fulgurante célébrité considérable, sa fortune est la plus importante de l'époque dans le monde littéraire. généreux, il en redistribue une partie à sa mère, dépensière hors mesure, à son frère qui ne trouve pas d'emploi, à ses amis, à ses maîtresses.

    Maupassant fuit les lieux à la mode ou on le demande, les salons,Il aime la solitude, le canotage. Et lorsqu'il n'est pas seul, on le trouve en galantes compagnies, au pluriel. En ces occasions, il aime prouver que sa puissance n'est pas liée à la seule extrémité de sa plume.

    Le grand drame de Maupassant, celui qui va gâcher une partie de son existence et nous priver de nouveaux contes et des romans qu'il se préparait à écrire, ce drame serait de nos jours soigné en une ou deux semaines. Une ordonnance banale prescrirait deux gélules matin et soir , d'un dérivé de la pénicilline. Personne s'apercevrait quel a plus terrible maladie vénérienne est passée par là...celle qui a tué Baudelaire, Flaubert, Daudet et tant d'autres..La syphilis!

    La réalité de cette cruelle maladie est tragique: elle peut foudroyer en quelques semaines, ou bien s'endormir et se réveiller sans prévenir,rendant aveugle ou aphasique, ou fou, ou tout cela à la fois.  Pour Maupassant qui l'attrape à 27 ans, la vérole va prendre son temps, lui infliger d'atroces migraines qu'il soigne à l'éther, paralyser l'un de ses yeux,provoquer des hallucinations, le martyriser jusqu'en 1892 ou il perd la raison apres avoir tenté de se suicider. Soigné dans la maison de santé du docteur Blanch qui a déjà tenté de soulager Nerval, il meurt le 6 juillet 1893. Sa tombe se trouve au cimetière Montparnasse, à Paris  

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :