• L'ENFANCE

    Qu’ils étaient doux ces jours de mon enfance


    Où toujours gai, sans soucis, sans chagrin,


    je coulai ma douce existence,


    Sans songer au lendemain.


    Que me servait que tant de connaissances


    A mon esprit vinssent donner l’essor,


    On n’a pas besoin des sciences,


    Lorsque l’on vit dans l’âge d’or !


    Mon coeur encore tendre et novice,


    Ne connaissait pas la noirceur,


    De la vie en cueillant les fleurs,


    Je n’en sentais pas les épines,


    Et mes caresses enfantines


    Étaient pures et sans aigreurs.


    Croyais-je, exempt de toute peine


    Que, dans notre vaste univers,


    Tous les maux sortis des enfers,

    Nous sommes loin de l’heureux temps


    Règne de Saturne et de Rhée,


    Où les vertus, les fléaux des méchants,


    Sur la terre étaient adorées,

     

    GERARD NERVAL

     

    L'ENFANCE

     

  • Commentaires

    1
    Mercredi 6 Septembre à 14:43

    Bonjour Sylvie,

    Très joli poème de Gérard de Nervail. Le temps de l'enfance, de l'innocence !

    Qu'il est loin ce paradis, perdu, le charme de l'enfance, mais qu'ils sont proches, nos souvenirs heureux !

    J'espère que tu vas bien Sylvie, ici, le temps à mis sa robe couleur d'automne, j'aime l'automne, en sa flamboyante lumière !

    Je te souhaite une bonne fin de semaine, gros bisous, Sylvie !

    CorpsRimes (Corinne)

    Image result for rose de l'enfance

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :