• L'INTERPRETATION DES REVES

    LA THEORIE DE FREUD

    Au début du siècle dernier et après une période passée dans l'indifférence et le mépris général, le médecin viennois Freud s'intéresse à la conscience et reconnaît au rêve une valeur psychique d'importance.

    En 1985, il présente sa conception de l'appareil psychique , appareil repris et remanié plusieurs fois jusqu'en 192O. Cependant en 19OO dans un foisonnement d'exemples de rêves personnels, Freud ouvre la voie à la connaissance de l'inconscient : le rêve est un rébus qu'il faut traiter comme un texte sacré, c'est à dire déchiffrer selon des lois.

     

     

    Freud reconnaît dans l'homme deux tendances puissantes et antagonistes: le principe de plaisir et le principe de réalité. Mais comme il l'avait déjà souligné, il ne faut pas uniquement entendre " par plaisir"  le plaisir sexuel. Dans la pratique thérapeutique Freud et son " école" se sont principalement attachés à cet aspect de la question.

     

     

    Il est évident que les rêves traduisent cette envie de plaisir: mais ils en traduisent tous les aspects, même les plus enfantins.

     

     

    L'ANGOISSE DANS LES REVES : dans les rêves, l'angoisse se traduit la plupart du temps par des sentiments négatifs de tous ordres. Elle se manifeste par des situations de vie difficile, soit passées, soit actuelles et peut survenir de façon répétée durant des années. L'angoisse que nous éprouvons en rêve ne s'explique qu'en apparence par le contenu du rêve. En effet, elle présente un refus que le " moi" oppose aux désirs refoulés devenus puissants

     

    .LES SYMBOLES : un symbole est une représentation chargée d'émotion. On ne peut évidemment pas compter sur une seule signification symbolique. En effet, même si le sens général d'un symbole se dégage par l'étude de milliers de rêves dont le contenu symbolique est analogue, chacun doit pourtant se poser la question " que signifie ce symbole pour moi", " "quel est son sens en rapport avec ma situation du moment ?"

     

    LE SYMBOLISME DU CORPS HUMAIN : notre corps peut refléter en rêve notre comportement d'une manière générale. Les rêves de baignade en particulier, symbole de purification dévoilent le corps et ses imperfections, c'est à dire notre être psychique et ses défauts. L'œil est l'organe de la lumière, de la conscience mais il peut aussi interpréter l'organe de la femme. Quant aux rêves de dents, ils ont une signification presque uniquement sexuelle.

     

    LE SYMBOLISME DES COULEURS : d'après Goethe, les couleurs sont des évènements psychiques, donc faisant partie de notre désir et renseignant sur des situations mentales importantes: le vert représente la vie végétale, le domaine de la nature et de la croissance,  le rouge signifie le sang et le feu,il est passionné et provoquant. La signification des couleurs dans les rêves est limitée car peu de rêves ne présentent qu'une seule couleur spécifique.

     

    LE SYMBOLISME DES ANIMAUX : les animaux n'interviennent généralement que dans les rêves importants. Ils symbolisent entre autres les instincts et les forces vitales profondes  et parfois refoulées. Ils peuvent se montrer secourables ou menaçants. Dans les rêves, ils sont des projections de nous mêmes. Ils représentent nos peurs. Les animaux oniriques sont souvent les symboles de personnages puissants, la mère et le père par exemple. L'oiseau symbolise la vie spirituelle. Le poisson représente l'inconscient, la vie intérieure et profonde. Quant au serpent, il symbolise ce qui est obscur en nous, il représente également la connaissance et la sagesse mais aussi le symbole sexuel universel.

     

    LA MORT : le rêve a souvent un rapport avec mort ce qui n'est pas pour rassurer le rêveur. Cependant l'expérience qui s'est dégagée de nombreux rêves montre que la mort n'y annonce jamais une mort physique mais plutôt une mort psychique, par exemple fin d'une relation entre deux personnes.

     

    LES EFFETS DES MEDICAMENTS : les hypnotiques diminuent la durée du sommeil paradoxal et donc du rêve. Certains médicaments utilisés dans le traitement de la dépression comme les antidépresseurs le suppriment complètement ou presque, ainsi que certains somnifères. La plupart des tranquillisants  comme le prouve l'expérimentation chez l'animal, la suppression du sommeil paradoxal favorise l'accroissement de l'agressivité.

     

    LA REALITE DU REVE : Le rêve est une vie qui nous accompagne. Nous passons un tiers de notre vie à dormir et la moitié à rêver. Le rêve constitue le monde mystérieux de la vie nocturne, c'est le suprême refuge ou autrui ne peut nous suivre. Nous utilisons surtout le rêve comme un processus de compensation. Tous nos échecs de la journée viennent trouver " réparation" dans nos rêves nocturnes. Mais la nuit ne suffit pas car le rêve déborde sur la vie diurne. Un rêve heureux nous met de bonne humeur, il conditionne notre caractère et notre personnalité. Les rêves sont une partie de nous mêmes, ils remettent sans cesse en question le sens de notre vie et nous confrontent continuellement au plaisir, à la souffrance, à l'angoisse, à la mort.

     

    L'INTERPRETATION DES REVES

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :