• LA COLERE

    PSYCHOLOGIE : la colère

     

    La colère est une des émotions les plus fondamentales et les plus importantes. Elle est nécessaire à la survie: elle donne la force de se défendre contre des évènements qui normalement nous dépasseraient. La colère est également indispensable au développent du petit enfant, elle l'aide à distinguer sa personnalité de celle des autres. Tout le monde éprouve de la colère. Pourquoi ce sentiment fondamental est il pour tant de gens si difficiles à affronter? Pourquoi nient -ils leur colère ?

     

    On trouve les réponse à ces questions dans notre éducation. On nous a appris depuis notre petite enfance que c'est ” mal” d'être en colère et que les gens ne nous aiment pas quand on est en colère. Depuis notre enfance nous apprenons appris à nier et a réprimer notre colère, si nous l'exprimons nous éprouverons des remords et le besoin de nous justifier. Nous avons appris que la colère provoque un cercle vicieux, si nous l'exprimons nous sommes ” mauvais” et si nous la réprimons notre colère grandit et se transforme en rage aveugle : de nouveau nous apprenons à ne pas faire confiance en nos propres sentiments et nous nous sentons mal. Comment sortir de ce cercle vicieux ?

     

    il faut s'accorder la permission de se mettre en colère ,il est impossible de maîtriser ses sentiments de colère. Nul ne sait jamais quand et pourquoi il va se mettre en colère. Il faut accepter le fait que l'on puisse être en colère mais ne pas confondre le sentiment de colère avec l'expression de ce sentiment, on ne peut maîtrise ce sentiment mais on peut maîtriser la façon dont on décide de l'exterioriser.la plupart d'entre nous ont peur de ce qu'ils font sous l'emprise de la colère, nous nous obstinons à nier et à refréner notre colère jusqu'à ce qu'elle éclate en fureur aveugle, nous nous comportons de façon destructrice vis à vis des autres et de nous mêmes. Souvent il suffit d'accepter notre colère au moment où elle apparaît.; il n'est jamais nécessaire d'extérioriser nos pensées et nos sentiments, nous pouvons décider ce que nous allons faire et le choix qui s'offre est large.

     

    Quand les personnes se sentent en colère, il faut s'entraîner à dire ceci” je suis en colère, qu'est ce que je désire faire ? Est ce que je suis en accord avec moi même alors que je suis en colère ?” parfois elles décident d'extérioriser leur sentiment, parfois elles décident de réfléchir avant d'agir, parfois elles décident de se mettre en colère, parfois elles agissent calmement.Quand les personnes sont furieuses, il n'ya pas de décision toute faite a appliquer aveuglement. Tout comportement qu'elles décident d'appliquer est acceptable à condition qu'elles l'assument et qu'elles se sentent en accord avec elles mêmes. Si les personnes n'arrivent pas à maîtriser la colère, il faut qu'elles demandent de l'aide.la plupart du temps, le fait de reconnaître à chaud qu'elles sont en colère suffira à les calmer. Encore une fois, les personnes ne peuvent maîtriser leurs sentiments ,et les sentiments ne peuvent les maitriser, à moins de les soumettre à eux.


  • Commentaires

    1
    Lundi 19 Avril 2010 à 00:38
    clementine

    la colère fait naître des sentiments de culpabilité souvent. 

    Parfois, elle fait peur, car l'on croit ne pas la maîtriser.. 

    Je me mets souvent en colère et quand je suis en colère, vaut mieux ne plus me parler, parce que je ne suis pas bonne.. mais il faut faire fort, en général. 

    bonne soirée

    clem

    2
    Lundi 19 Avril 2010 à 01:03
    eukelade

    On dit que la colère est mauvaise conseillère...Mais une saine colère, maitrisée, aide parfois à "libérer" la parole.
    Nous avons eu un beau dimanche plein de soleil et de chaleur, une journée estivale, il devait y avoir du monde à la plage, Césarine a dormi dans l'herbe fraîche et moi dans ma chaise longue, le bonheur quoi! Bisous Sylvie.

    3
    Lundi 19 Avril 2010 à 02:26
    SONYA 97 2

    la colère très grand mot

    j'essaye de ne pas me mettre en colère

    car je m'énerve très vite et je peux perdre patience..bref

    j'évite

    je passe te souhaiter une très belle semaine

    qu'elle te soit douce

    pleins de bisous 

    4
    Lundi 19 Avril 2010 à 02:35
    Sylvie

    merci à toi ma belle Sonya ..il faut éviter de se mettre en colère, mais parfois quand il y'a un trop plein,la colère peut être libératrice, elle permet d'évacuer  son trop-plein , à condition qu'elle soit justifiée .... En ce qui me concerne je me mettais tres souvent en colère il y'a quelques années, mais avec le temps, l'âge,  je me suis assagie nettement ... D'ailleurs je ne me reconnais plus! lol!!! 

    Excuse moi si je passe moins souvent sur les blogs,  moins de temps en journée, et comme tu vois, il est deux heures et demie du mat , et c'est maintenant que j'arrive à trouver du temps libre! : je passerai chez toi! bisous ma belle ! et passe une bonne semaine !! sylvie

    5
    Lundi 19 Avril 2010 à 03:00
    Sylvie

    Effectivement la colère est une émotion violente et agressive souvent produite par une contrarieté..Elle provoque une excitation verbale ;;à mon avis cette colère est bien souvent disproportionnée  par rapport à sa cause ... a moins qu'elle ne soit une colère qui couvait déjà....

    Je crois qu'il faut éviter les personnes qui sont en colère ......Il leur faut du calme , et si on leur parle on les excite davantage ... J'en sais qq chose avec les garçons .. Mais cela dit, il y'a qq années , je piquais des vraies crises .. Il est vrai qu'il y'avait le contexte...

    je te souhaite un bon repos ou que tu sois ... dans le calme et la sérénité, avec le chant des oiseaux pour compagnie ...  bISOUS  ...Sylvie

    6
    Lundi 19 Avril 2010 à 09:05
    Abeilles50

    Bonjour Sandys,

    Je pense aussi qu'il faut extérioriser sa colère, mais en tentant de la maîtriser !

    Il y a des gens qui sont toujours en colère : ceux-ci ont des questions à se poser !

    Les " coups de gueule " font du bien...

    Bonne semaine. Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

    7
    Mercredi 21 Avril 2010 à 20:20
    fransua

    la colère

    personne n'y échappe mais j'ai souffert cde celles de mon fils et de celles de son père des années auparavant, c'est un sentiment troubl qui fait sortir la personne de ses gonds et qui put lui faire commettre de très graves erreurs

    je peux comprendre qu'on puisse en colère mais quand elle se transforme en violence je la trouve traumatisante et dangereuse

    je me souveins de cette expression "$etre colérique " ou "entrer dans une colère noire ". La colère dépasse souvent les mots et parfois les gestes et même quand elle est retombée il reste des tra ces qui ne s'effaceront jamais

    Bonne soirée Sandys

    8
    Mercredi 21 Avril 2010 à 20:30
    Sylvie

    merci de ton commentaire!! je peux comprendre parfaitement ce que tu as pu ressentir ... la colère , je sais ce que c'est , c'est relatif aussi avec le père de mes enfants qui les as traumatisés avec les consequences que l'on peut avoir à trois et cinq ans  .

    On dit souvent que la colère est mauvaise conseillère, mais comment faire quand la cause est au sommum ? Aujourd'hui, tout va bien - les enfants ont grandi ,mais ils n'oublient pas ...  Violence et colere restent des traces indélebiles  !! merci à toi fransua de ton com !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :