• LES RACINES DE LA VIOLENCE

    Contrairement à une idée communément admise, la violence n'est directemen liée  ni à l'injustice, ni à la blessure, ni à la frustration, mais à l'impuissance à gérer ses affects devant ces situations difficiles, à exprimer ses besoins et à recevoir satisfaction. La distinction est d'importance. C'est l'impuissance qui préside à la violence.

     

    Quand les émotions ressenties à l'occasion de la blessure, de l'injustice ou de la frustration sont exprimées et entendues, la personne qui les subit peut restaurer son intégrité. La violence n'est pas colère, elle est l'échec de la colère.

     

    Quan on n'a pas la responsabilité de s'affirmer, d'être entendu, de résoudre un problème, on se sent impuissant et de plus en plus dépendant d'autrui. On se sent petit, on a de plus en plus peur. A la douleur s'ajoute le ressentiment. Trop de besoins non satisfaits, mais surtout l'absence de pouvoir réel sur sa vie, font le lit de la violence. La haine est accumulation de sentiments d'injustice, de détresse, de frustration qui n'ont pu trouver d'issue.

     

    IMPUISSANCE A ETRE ENTENDU

     

    La violence sévit maintenant jusque dans les écoles. Hier encore obéissants, les enfants osent aujourd'hui s'attaquer aux représentant de l'autorité.  Un proviseur agressé, un professeur molesté, c'est alarmant. Et les gens glosent sur la dégradation de la société et la perte des valeurs. On accuse le chômage,les parents démissionnaires.

     

    On conspue la violence des jeunes contre les adultes, on oublie un peu vite le nombre d'enfants mutilés dans leur âme par des parents ou des enseignants peu scrupuleux .. Combien ont reçu des coups à la maison mais aussi à l'école? Combien ont été humiliés devant leurs camarades.. ,? Combien ont été abusés sexuellement dans le silence le plus complet par un professeur pédophile? Les jeunes qui cassent    et frappent ont-ils toujours été respectés par les adultes... Toutes ces souffrances qu'on n'a pas voulu entendre sont devenues haine. La violence des enfants est une réaction à la violence institutionnelle qui leur est faite, elle est aussi expression de la rancune contre des parents qui ne savent pas être parents, contre la société qui a réduit leurs parents à une forme d'esclavagz,les invitant à être des rouages inconscients d'une civilisation de plus en plus anonyme et privée de sens.

     

    Quand les mots ne passent plus, quand les besoins deviennent tels qu'ils ne sont plus gérables, la violence représente une ultime tentative de porter un message, un effort désespérer en vue de provoquer un contact, de combattre la terrible impuissance à se faire entendre..


  • Commentaires

    1
    Samedi 2 Octobre 2010 à 21:31
    Danielle

    je suis tout à fait daccord avec ton texte ,pourtant jepeux te dire que je ne suis pas violante pourtant j'ai subit dans ma jeunesse des humiliations, des agressions,des incompréhensions etc... je pense que que l'amour que l'on reçoit y est aussi pour quelques choses si on se sent aimer , on finit par se raisonner; Très bon week end ma douce Sylvie

    2
    Samedi 2 Octobre 2010 à 23:01
    SONYA

    tu sais nous avons eu une vague de violences

    tant sur les routes que dans les écoles

    la semaine dernière un jeune de 16 ans en a tué un autre

    hier pareil deux jeunes de 17 ans se sont blessés à l'arme blanche

    on se pose tant de questions

    y a t'il un problème d'éducation???

     

    je te souhaite un très bon weekend

    gros bisous créoles

    3
    Samedi 2 Octobre 2010 à 23:02
    eukelade

    Quelle justesse dans cette explication sur la violence. Mais quel travail pour éradiquer toute cette violence qui se développe surtout chez les jeunes. Il y a beaucoup à faire, dès l'enfance...pour que l'enfant soit respecté, écouté et...aimé.
    Bonne nuit Sylvie, bisous.

    4
    Dimanche 3 Octobre 2010 à 16:44
    Marie-LaQuébécoise

    Coucou Sylvie, chez qui le Ciel est toujours bleu c'est bon pour le moral.

    Ton article sur "Les racines de la violence" est enrichissant comme toujours. Nous portons tous en nous ces racines que nous devons essayer de maîtriser. Je suis d'accord aussi en ce qui concerne l'Amour que nous recevons lorsque nous sommes petits, ça une grande importance dans notre vie. Si nous avons manqué d'amour, une cicatrice sera toujours présente, mais avec le temps, heureusement, elle devient moins douloureuse. Et malheureusement, avec ce manque d'amour, nous avons transmis à nos enfants nos manques, nos lacunes.

    En tant que parents, après avoir failli à certaines de nos tâches, on espère que notre(nos) enfants s'en ressortent quand même assez bien et qu'ils soient heureux malgré tout. Ce qui compte avant tout, c'est leur bonheur !

    Merci, Sylvie, de ce beau partage qui nous fait réfléchir.

    Passe une belle fin de journée et au plaisir de te lire bientôt !

    Bisous,

    Marie

    5
    Dimanche 3 Octobre 2010 à 21:35
    clementine

    une recherche utile, intéressante.

    bonne soirée et bises

    clem

    6
    Dimanche 3 Octobre 2010 à 23:18
    Sylvie

    elle est toujours d'actualité ... Merci Clem pour ton commentaire! je te souhaite une excellente semaine! bisous ! sylvie

    7
    Dimanche 3 Octobre 2010 à 23:26
    Sylvie

    Il y'a un tas de facteurs qui engendrent la violence.... Et sans doute faut-il rechercher dans la jeunesse, la vie familiale les causes ...Elles ne sont pas essentiellement liees à ce contexte, mais une participation est evidente ... nous avons peut être fait des erreurs avec nos enfants, mais le plus souvent rectifié le tir pour que justement ils ne sombrent pas la dedans ..  merci à toi Marie pour ton commentaire !! j'espère que tu vas bien et que tu as passé un bon we!! je te fais gros bisous, et te dis à bientot!sylvie

    8
    Lundi 4 Octobre 2010 à 00:12
    Sylvie

    tu as tout à fait raison ... Il faut tout juguler dès l'enfance... Les enfants aujourd'hui ne sont pas assez entendus, car il faut toujours speeder , speeder , speeder..Je vois mon fils qui travaille comme surveillant dans une école primaire, il voit les petits de cinq ans à la garderie du matin ,à 7h20  puis l'ecole,la cantine, et garderie ... ils ne rentrent chez eux qu'à 18h  ... et c'est comme ça durant toute l'année, ont-ils seulement le temps d'étre écoutés ? Je me le demande!! enfin bon ...  Je te fais gros bisous et te souhaite une bonne semaine! sylvie

    9
    Lundi 4 Octobre 2010 à 00:23
    Sylvie

    oh la la !! c'est terrible cette violence entre jeunes .... Comment faire pour la juguler ?  c'est difficile car c'est peut être symptomatique d'un mal être familial .. , pb de chomage ,  etc ... et l'Etat ne peut pas ou ne veut pas mettre un éducateur  pour chaque foyer ayant des enfants difficiles .. Il faut souhaiter qu'il y'ait une solution à tous les niveaux ...  Merci de ton com!! bonne semaine à toi! bisous ma belle! sylvie

    10
    Lundi 4 Octobre 2010 à 00:26
    Sylvie

    tu es loin d'être violente, et malgré ce que tu as subi, tu as poussé comme une belle plante avec ce coté humain et généreux qu'est le tien ... C'est un exemple à citer !  l'amour est essentiel à tout points de vue! il est l'équilibre de la personne!! je te fais gros bisous ma belle et te souhaite une bonne semaine! sylvie

    11
    Lundi 4 Octobre 2010 à 06:30

    Nous, on se comprend bien Sylvie.(lol)

    Bonne semaine,

    Amitiés.

    12
    Lundi 4 Octobre 2010 à 09:12
    Abeilles50

    Bonjour Sylvie,

    Si je partage une partie de ton analyse, je n'excuse pas pour autant toute cette violence générée par les jeunes... Malheureusement, ceux-ci savent aussi qu'ils ne seront pas, ou peu, punis ! En outre, beaucoup de parents sont démissionnaires.

    Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

    13
    Lundi 4 Octobre 2010 à 09:39
    michel003

    bonjour sylvie  j'espere que tu a passe un bon week-end et que tu va bien merci pour ton passage et commentaire  trés jolie article comme dab chez toi  pour moi   samedi balade en vieille ville  fête des fleurs , et dimanche balade a  gourdon ....voila mon week-end hihihi aujourd'hui vue le temps grrrrr maison !!!! je te souhaite un bon et beau debut de semaine a bientôt bises amicales michel003

    14
    Lundi 4 Octobre 2010 à 13:31

    j'ai toujours pensé moi aussi que la colère était surtout provoquée par l'impuissance .il y a aussi le refus d'avoir tort.

    peut-être est-ce la même chose.

    bon travail bye

    15
    Mercredi 6 Octobre 2010 à 01:43
    Sylvie

    Quoi qu'il en soit , la colère est mauvaise conseillère , si on peut eviter de s'enflammer rapidement, on peut arriver à solutionner les problèmes! merci Reinette! bien amicalement! sylvie

    16
    Jeudi 7 Octobre 2010 à 02:28
    Marie-LaQuébécoise

    Oui, Sylvie, j'ai passé un beau we !!

    Hier, mon fils, ma soeur, son conjoint et moi-même sommes allés se promener dans les bois. Comme il était agréable d'entendre le froissement des feuilles mortes sous nos pieds et les chaudes couleurs des feuilles qui restent et ornent nos arbres. Ce fut une très belle journée ensoleillée !

    Bisous et à plus...ma chère Sylvie !

    Marie

    17
    sandisa
    Samedi 21 Septembre 2013 à 21:27

    Comme c'est vrai !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :