• LES RAYONS ET LES OMBRES



        Oh combien de marins, combien de capitaines
       Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines
       Dans c morne horizon se sont évanouis!
      Combien ont disparu, dure et trist fortune!
      Dans u ne mer sans fand, par une nuit sans lune,
      Sous l'aveugle océan à jamais enfouis!

      Combien de patrons morts avec leurs équipages!
      L'ouragan de leur vie a pris toutes les pages
      et d'un souffle il a tout dispersé sur les flots
      Nulne saura leur fin dans l'abîme plongée.
      Chaque vague en passant d'un butin s'est chargée
      L'une a saisi l'esquif, l'autre les matelots.

      Nul ne sait votre sort, pauvres têtes perdues!
      Vous roulez à travers les sombres étendues.
      Heurtant de vos fronts morts des écueils inconnus
     Oh que de vieux parents qui n'avaient plus qu'un rêve
      Sont mort en attendant tous les jours sur la grève
      Ceux qui ne sont pas revenus.

      VICTOR HUGO

  • Commentaires

    1
    Dimanche 21 Juin 2009 à 09:11
    clementine
    Tu vois, l'être humain se croit puissant, mais la nature est plus puissante. Une belle démonstration, tu offres, avec ce magnifique poème de Victor Hugo.
    Bisous Belle journée.
    Clémentine
    2
    Dimanche 21 Juin 2009 à 13:20
    Ruch
    Bonjour Sandys! Je ne suis pas souvent sur Msn car j'ai eue un problème sur mon grand ordinateur et je ne mets plus messenger sur mon grand ordinanteur, par contre sur mon ordinateur portable ça fonctionne toujours! Mais comme je n'y suis pas toujours, laisse moi un message et je m'y mettrais pour te parlée! à bientôt gros bisous AM
    3
    Dimanche 21 Juin 2009 à 18:34
     Merci pour ce magnifique classique..; bonne soirée Sandys amitiés Yves
    4
    Dimanche 21 Juin 2009 à 23:44
    clementine
    Merci pour tes commentaires qui me font très plaisir.
    Tu as mis la belle chanson de H.A. qui s'adapte bien au poème de V.H.
    Je te fais un gros biosus
    clem
    5
    Sandisa
    Samedi 21 Septembre 2013 à 21:42
    La Nature aura toujours le dernier mot ! c'est ce qu'avait compris ce grand poète ...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :