• LES VIEUX

     Les Vieux


    Ils ne parlent plus
    Ou seulement , parfois , du bout des yeux
    Ils sont pauvres , toutes illusions perdues
    Leur seul trésor : un cœur pour deux
    Chez eux , ça sent le thym , le propre et la lavande
    Et l’on retrouve le verbe d’antan
    Qu’importe ou l’on se trouve , on vit tous en province quand in vit trop longtemps
    Est-ce d’avoir trop ri que leur voix se lézarde quand ils parlent d’hier
    Que d’avoir trop pleuré que des larmes encore leurs perlent aux paupières
    S’ils tremblent un peu , est-ce de voir vieillir la pendule d’argent
    Qui ronronne au salon , qui dit oui, qui dit non , qui dit je vous attends

    Les vieux ne rêvent plus , leur livre et leur piano sont refermés
    Le petit chat est mort , le muscat du dimanche ne les fait plus chanter
    Les vieux ne bougent plus , leurs gestes ont trop de rides
    Leur monde est trop petit
    Du lit à la fenêtre , puis du lit au fauteuil et pour finir , du lit au lit
    Et s’ils sortent encore , bras dessus bras dessous , tout habillés de raide
    C’est pour suivre au soleil l’enterrement d’un plus vieux , l’enterrement d’une plus laide
    Et le temps d’un sanglot , oublier toute une heure la pendule d’argent
    Qui ronronne au salon , qui dit oui, qui dit non , qui dit je vous attends

    Les vieux ne meurent pas , ils s’endorment un jour et dorment trop lontemps
    Ils se tiennent la main , ils ont peur de se perdre , et se perdent pourtant
    Et l’autre reste là , le meilleur ou le pire , le doux ou le sévère
    Cela n’importe pas , celui des deux qui reste se retrouve en enfer
    Vous le verrez peut-être , vous le verrez parfois , en pleur et en chagrin traverser le présent
    En s’excusant déjà de n’être pas plus loin
    Essuyant devant vous , une dernière fois la pendule d’argent
    Qui ronronne au salon , qui dit oui, qui dit non , qui leur dit « je t’attends »
    Qui ronronne au salon , qui dit oui, qui dit non , et puis qui nous attend


  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Juin 2009 à 23:04
    Sandys
    Merci pour ton commentaire! j'ai mon fil(22 ans) qui travaille depuis deux ans dans une maison de retraite, il s'occupe des personnes âgées qu'il aime beaucoup, il s'est attachée à une en particulier  qui est décedée, toute seule,  juste des infirmieres autour ... Et j'ai pensé à Brel " les vieux" .... Terrible la solitude des personnes agées... Bisous et bonne semaine
    2
    Lundi 15 Juin 2009 à 01:09
    melancolie
    Sandys...Que tu publies de belles choses qui font réfléchir ! Il est agréable de passer du temps chez toi, c'est reposant, je vais revenir bientôt ! Au plaisir de te lire à nouveau !
    3
    Lundi 15 Juin 2009 à 03:41
    Sandys
    Merci beaucoup, c'est très gentil ....comme tu vois, je dors toujours très tard , parce que je suis plus inspirée qu'en journee.....  Demain j'irai te faire un petit coucou chez toi ... Bonne nuit....Je te rajouterai aussi dans mes favoris, ce sera plus simple!!! te fais de gros bisous ! sandys
    4
    eukelade
    Samedi 21 Septembre 2013 à 21:42

    Brel connaissait bien le sujet de ses chansons, il a trouvé les mots justes pour nous parler de la vieillesse. Cette chanson est une de mes préférées. Bonne soirée Sandys.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :