• PASCAL

    Bonne et heureuse année à tous .... Que 2011 soit une année de joie, et de bonheur pour tous...

     

    Allez! on  redémarre la " saison" avec de la littérature ! aujourd'hui , thème abordé : Pascal

     

     

    Savant et écrivain français, Blaise Pascal naît le le 19 juin 1923 à Clermont-Ferrand où son père Etienne est administrateur des Finances. Veuf en 1626, Etienne Pascal , érudit passionné de mathématiques et de physique, ne se remarie as afin de se consacrer à l'éducation de ses trois enfants, refusant de faire appel à des précepteurs et mettant en pratique les principes de Montaigne.

     

    Blaise a huit ans quand la famille s'installe à Paris, où son père est nommé par Richelieu, membre de l'Académie des sciences qu'il vient de créer. Etienne Pascal  veut que Blaise étudie avant tout le grec et le latin. Mais l'enfant révèle de tels dons pour les mathématiques que son père l'autorise à s'y consacrer et lui fait connaître les plus grands savants de son temps.

     

    Sa soeur aînée, Gilberte, raconte qu'il retrouve seul, sans enseignement, à l'âge de douze ans, trente deux propositions du premier livre d'Euclide.

     

    A seize ans, il rédige un Traité des sections coniques, qui, dit-on, aurait excité la jalousie de Descartes. Peu après, pour faciliter le travail de son père, alors adjoint de l'Intendant de Normandie, il invente la machine arithmétique dont il envoie un modèle à la reine Christine de Suede...  En 1646, son père s'étant démis la jambe lors d'une chute, il entre en contact avec ses chirurgiens , deux gentil-hommes gagnés au jansénisme- doctrine pessimiste sur la grâce et la prédestination qui prône un christianisme austère et rigoureux.. Cette rencontre va marquer toute son existence.

     

    En 1647  il écrit " Expérience nouvelle touchant le vide confirmant les travaux de Torricelli" et un " Traité du vide" dont on ne connaît qu'un fragment : de L'autorité en matière de physique......  De 1646 à 48  il fait sur le Puy - de - Dôme , puis à Rouen et ensuite à Paris les fameuses expériences sur la pesanteur de l'air et sur le vide qui complètent les recherches de Torricelli.., invente le haquet, et dit-on, une presse hydraulique..

     

     

    A Paris, en 1649, il connaît une période mondaine. Mais il tombe malade. Toute sa vie, il va devoir subir des maux de tête et de ventre, parfois intolérables. Bien que les médecins lui interdisent tout travail suivi, il reprend ses recherches en mathématiques et en physique. Il travaille parallèlement à Fermat et à Huyghens, sur le calcul des probabilités..Cependant, après la mort de son père et l'entrée en religion de sa soeur cadette Jacqueline, puis sous le choc d'un deuxième accident qui le laisse indemne,  il reconnaît le doigt de la Providence  ( lors d'une premenade, sa voiture, attelée à quatre chevaux qui s'emballent , est emportée, arrivée au pont de Neuilly les deux premiers chevaux se précipitent  dans la Seine,, mais les rênes et les traits qui les retiennent s'étant rompus,la voiture s'arrête court et Pascal est sauvé). Également, à la lumière de son extase du 23 novembre1954 il accomplit une retraite à Port Royal, décidé à ne se consacrer qu'à Dieu..

     

    Sous la pression de ses amis jansenistes, il est appelé en 1656 à défen dre la cause de Port-Royal, prenant le parti d'Arnauld contre la Sorbonne.  Il publie alors , sous pseudonyme , ses dix huit Provinciales où il attaque les Jésuites sur leur conception de la grâce. La Sorbonne le condamne, mais l'ouvrage sera le lus grand succès de librairie du siècle...

     

    Il prend aussi des notes pour élaborer une " Apologie du Christianisme" qui aura pour but de ramener les incrédules à la religion( ce seront les fameuses Pensées).. La maladie lui interdisant tout travail intellectuel prolongé, il abandonne en 1658 son activité scientifique, après un dernier traité de mathématiques, pour se consacrer au mysticisme et à la charité. Sa seule préoccupation est d'assembler des matériaux pour son Apologie du christianisme..

     

    A la suite d'une brouille, en 1661 avec Arnauld et  N icole, maîtres à penser du jansénisme qu'il accuse de tiédeur face aux persécution  religieuses déclenchées par Louis XIV, il se retire chez lui, à Paris, distribuant ses biens aux pauvres, vivant lui même dans un dénuement monastique. C'est pour ces pauvres( les riches ont des voitures)  qu'il met au point une ligne d'omnibus entre la porte Saint Antoine et le Luxembourg en 1662.  Sa maladie empire, ses maux de tête ne cessent de le faire souffrir, son corps est agité de convulsions. Celui que Voltaire appellera " le misanthrope sublime" s'éteint le 19 aout 1662 et est inhumé à Saint Etienne du Mont. On lui attribue un Discours sur les passions...

     

    Constituées des notes prises par Pascal pour son Apologie du christianisme qu'il n'a pas eu le temps d'écriree, les Pensées ont été recueillies après la mort de l'auteur. Ce n'est qu'à la fin du XIXe siècle que Léon Brunschvieg les classe et les numérote dans une présentation qui fait désormais autorité.

     

    Il y expose les deux états de l'homme, grandeur avec Dieu et misère s'il se coupe de Dieu.. Seule la première partie est rédigée.. Mais les Pensées ne sont pas qu'un ouvrage de métaphysique: c'est un chef-d'oeuvre d'écriture classique où Pascal psychologue perspicace, étudie la nature humaine avec sa rigueur de mathématicien...

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 3 Janvier 2011 à 22:20
    clementine

    Je n'ai pas reçu ta new-letter concernant ce texte..

    J'ai toujours aimé Pascal, ce philosophe..

    Merci de ce texte passionnant

    bonne soirée et bises

    clem

    2
    Lundi 3 Janvier 2011 à 22:27
    sylvie

    échange de nos commentaire respectifs au même moment....Moi aussi j'aime beaucoup Pascal, j'ai ses " Pensées" sur ma table de nuit, je les lis au grè de mon humeur ... Bisous et merci de ton com! sylvie

    3
    Mardi 4 Janvier 2011 à 08:00
    michel003

    bonjour sylvie merci pour ton passage j'espere que tu va bien ..jolie article sur pascal..... le temps et toujours aussi beau je te souhaite un bon mardi a bientôt bises amicales michel003

    4
    Mardi 4 Janvier 2011 à 08:39
    jouncas

    j'avais oublié un tas de choses sur ce grand homme, ton article me donne envie de le relire !! bises

    5
    Mardi 4 Janvier 2011 à 21:50
    Sylvie

    Je le relis aussi avec plaisir ....peut être pour retrouver mes souvenirs d'étudiante!!rire!!!!   merci de ton com Pape!! bisous!sylvie

    6
    Mercredi 5 Janvier 2011 à 00:40
    eukelade

    J'ai omis de te dire que j'avais remarqué le nouveau look de ton blog, j'aime beaucoup.
    Je connaissais Blaise Pascal...d'assez loin, merci de m'avoir éclairée sur sa vie et sur toutes ses "qualités". Bises et douce nuit Sylvie.

    7
    Mercredi 5 Janvier 2011 à 01:23
    Marie-LaQuébécoise

    Coucou Sylvie, mon aminette !!

    Avant de lire ton article "Pascal", je suis allée voir ta page sur le Canada, Merci, Sylvie pour ce clin d'oeil, tu es spéciale et sympa Ton article sur mon pays est très bien fait avec de belles photos assorties. Belle initiative de ta part, ma chère Sylvie !

    Pour cet article aujourd'hui, je remarque sa vie a été de courte durée, mais si intense.

    Très intéressant à lire, beau partage !

    Gros bisous et passe une douce et sereine nuit. Fais de beaux rêves...chutttt ...!!

    Aminautement,

    Marie

    8
    Mercredi 5 Janvier 2011 à 07:56
    michel003

    bonjour sylvie j'espere que tu va bien  merci beaucoup pour tes passages et trés gentils commentaires....  le temps et toujours pas beau ..je te souhaite un bon et beau mercredi a ce soir ou demain   a bientôt bises amicales michel003

    9
    Mercredi 5 Janvier 2011 à 08:03

    Des révisions très appréciables. Merci du partage Sylvie.

    Amitiés.

    10
    Mercredi 5 Janvier 2011 à 09:39
    J.M.B.

    Nous démarrons très fort cette nouvelle année !

    Qui a dit : la Culture, c'est ce qui reste lorsque l'on a tout oublié !

    Bisous & bonne année , Jean Marie

    11
    Mercredi 5 Janvier 2011 à 17:34
    cronin

    Bonjour Sylvie !

    Très heureuse de lire cette autobiographie de Pascal et de ses belles Pensées...

    Très bon psychologue de la nature humaine, de la recherche de Dieu... et de l'homme... ses doutes, ses incertitudes, ses croyances ou non... j'aime beaucoup son questionnement sur le MOI. Aime t'on pour la beauté d'une personne ou de ses qualités ? Ses pensées personnelles, ont amené beaucoup de réflexion sur notre condition humaine, et sur la condition animale...

    La grandeur d'un individu, se fait elle par sa force ou bien parce qu'il aura vécu des conditions misérables, mais qu'il aura survécu à ces conditions, et qu'il aura grandi, en s'élevant toujours plus haut, sur un point de vue personnel, je pense que l'humain doit rester humble devant la vie, s'est par nos souffrances et nos épreuves, que nous pouvons être un arbre, fort, et dont les branches résisteront aux saisons mon amie ! Des racines profondémment ancrées dans la terre... car elles auront su traverser les naufrages de la nature humaine, et voir les rivages apaisants qu'offre l'expérience de la vie, et un long cheminement intérieur...

    Merci pour ce texte fort agréable à lire... j'ai repris le chemin des études, mais avec beaucoup de joie Sylvie, un moment de culture que j'ai beaucoup apprécié, Merci ! Reçois ma rose d'amitié, excellente et belle soirée à toi. Bisous. Corinne (Cronin).

    belles roses

    12
    Mercredi 5 Janvier 2011 à 23:35
    Sylvie

    Merci à toi pour cette réflexion que j'ai aimé et qui fait réflechir sur la condition humaine .... Il y'aurait tant de choses à dire, à faire , à ne pas dire, à ne pas faire ....J'ai les Pensées de Pascal sur ma table de chevet, mais je ne les lis qu'au gré de mes humeurs .....Année 2011 qui a commencé avec un déces de ma cousine germaine , quand on  sait que la maman qui a 93 ans , a vu partir sa fille .... on se pose des questions existentielles ......Mais bon, que faire ...C'est la vie!!! je te souhaite une bonne fin de semaine, et merci pour tes roses qui " sentent bon" .....Elles ont l'odeur de l'amitie!! bisous bisous! sylvie

    13
    Mercredi 5 Janvier 2011 à 23:53
    Sylvie

    j'aime mieux mes classiques maintenant que lorsqu'etais lyceenne!!  forcément je suis plus mature!!rire!!!!!!! euh la phrase que tu cites est d'Edouard Herriot .....j'ai un livre sur les citations des differents auteurs et hommes politiques, et cette phrase m'avait toujours interpellée!

    merci de ton com! bon jeudi ! bisous! sylvie

    14
    Mercredi 5 Janvier 2011 à 23:58
    Sylvie

    Aujourd'hui on apprecie davantage ce que l'on n'a pas saisi lorsqu'on etait lycéen ou étudiant!! euh c'est mon  cas ... Rire!! merci à toi Joseph! bisous! sylvie

    15
    Jeudi 6 Janvier 2011 à 00:06
    Sylvie

    merci à toi Marie pour ton commentaire!! j'ai fait l'article sur le Canada en pensant bien à toi, et à une de mes tantes qui habite Montreal ... C'est toujours un bonheur de découvrir ou redecouvrir ce pays .... J'espère que tout va bien pour toi! je te fais gros bisous et te souhaite une bonne soirée! bisous! sylvie

    16
    Jeudi 6 Janvier 2011 à 05:01

    Le bonheur de renouer avec des auteurs fondamentaux. Une session de rattrapage, pour moi aussi...

    Amitiés.

    17
    Jeudi 6 Janvier 2011 à 07:41
    michel003

    bonjour sylvie merci pour tes gentils passages et commentaires j'espere que tu va bien... il y a le ciel le soleil et la mer chez nous mais le ciel et gris il plue et le soleil et a la retraite la riviera des fleurs et bien aroser et nous on et triste sous nos parapluies  enfin je te souhaite quand même un bon jeudi a bientôt bises amicales michel003

    18
    Jeudi 6 Janvier 2011 à 22:40
    eukelade

    La Normandie aujourd'hui était bien douce, 12° c'est presque la cote d'Azur...Mais quelle humidité! Je te souhaite une soirée paisible Sylvie. Bises.

    19
    Vendredi 7 Janvier 2011 à 00:17
    Marie-LaQuébécoise

    Bonsoir ma chère Sylvie !

    Merci de ton rajout à propos du miroir sur mon blog : les miroirs feraient bien de réfléchir avant de renvoyer les images", j'aime bien.

    Moi aussi, je le trouve le nouveau look de ton blog !

    Bonne fin de soirée et au plaisir de revenir chez toi.

    Bisous de la nuit,

    Marie

    20
    Vendredi 7 Janvier 2011 à 08:00

    Pascal avait c'est vrai, de nombreux talents.

    Amitiés Sylvie.

    21
    Vendredi 7 Janvier 2011 à 09:27
    michel003

    bonjour sylvie  j'espere que tu va bien merci pour tes gentils passages   le temps toujours a la pluie grr même pascal reste a la maison hihii   je te souhaite un bon  vendredi pour info ce soir blog en pause pour quelques jours"""" mais je vous laisse la lumiere"""""  a bientôt bises amicales michel003

    22
    Vendredi 7 Janvier 2011 à 18:08
    •-~•*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*•~-
    je viens de souhaiter une douce soirée et de fais de gros bisous , •-~•*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*•~-•
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    23
    Vendredi 7 Janvier 2011 à 18:27

    Ah Pascal....ce philosophe cher à ma pensée

    24
    Vendredi 7 Janvier 2011 à 20:47
    Sylvie

    un plaisir de le redécouvrir autrement qu'au lycée ....Merci de ton commentaire, et si tu permets, je te rajoute à mes contacts, car si on n'y prends garde on risque de se louper dans cette faune qu'est O.B.   Bien amicalement! sylvie

    25
    Vendredi 7 Janvier 2011 à 20:57
    Sylvie

    merci ma douce!! bon we à toi aussi! gros bisous! sylvie

    26
    Vendredi 7 Janvier 2011 à 21:19
    Sylvie

    merci à toi de ton commentaire ma belle Marie!!je te fais gros bisous et te souhaite un bon we! bisous! sylvie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :