•  

     

    Aimer c'est s'augmenter en oubliant,

     

     

     

    C'est échapper par un seul être à la médiocrité de tous les autres,

     

     

     

    C'est être plus seul pour avoir tenté de l'être moins.

     

     

     

    C'est redevenir comme tout le monde en s'imaginant qu'on devient comme personne

     

     

     

    C'est donner rendez vous au bonheur dans le palais du hasard.

     

     

     

    ABEL BONNARD

    PENSEE DU SOIR


    votre commentaire
  • Le silence est la page blanche du désespoir.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    L’homme n’est qu’un roseau, le plus faible des roseaux, mais c’est un roseau pensant .

    On retrouve dans cette phrase le theme pascalien de la misère de l’homme, faible comme un roseau parce que mortel, et de la grandeur de l’homme parce qu’il dispose de la raison.

     

     

    Renoncer à sa liberté, c’est renoncer à sa qualité d’homme.

     J.J.ROUSSEAU                                                                                     

    la liberté est pour Rousseau ce qui définit l’homme. Renoncer à la liberté c’est renoncer à l’humanité qui est en nous, en d’autres termes, la liberté est inalienable, c’est à dire qu’on ne peut ni la donner ni la vendre.

     

     

    Des pensées sans matiere sont vides, des intuitions sans concept sont aveugles ……………………….E.KANT

    cette phrase résulte la theorie de la connaissance chez Kant.  Des pensées sans matieres sont des concepts qui ne se réfèrent à aucune intuition, la connaissance nécessite l’action de la faculté d’entendement qui procède au moyen d’intuition,c’est à dire qu’on ne peut connaitre que ce qui est donné dans l’intuition.

     

     

    Tu ne meurs pas de ce que tu es malade, tu meurs de ce que tu es vivant …………………………………..MONTAIGNE

    La mort est la conséquence de la vie. C’est pourquoi Montaigne considère que la sagesse est d’accepter notre mort et donc de philosopher, c’est apprendre à mourir, ce qui n’est rien d’autre qu’apprendre à vivre.

     

     

    Je pense, donc je suis                        DESCARTES

    Descartes formule la découverte du cogito dans le discours de la methode. A l’issue du doute, Descartes s’aperçoit qu’il est impossible de douter de la pensee, car douter c’est penser, or si je pense c’est que j’existe, il faut bien que j’existe.  La formulation laisse entendre que l’existence est déduite de la pensée.

    PENSEES PHILOSOPHIQUES COMMENTEES

      


    votre commentaire
  • BARBARA       

     

    Rappelle-toi Barbara
    Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là
    Et tu marchais souriante
    Épanouie, ravie, ruisselante
    Sous la pluie
    Rappelle-toi Barbara
    Il pleuvait sans cesse sur Brest
    Et je t’ai croisé rue de Siam
    Tu souriais
    Et moi je souriais de même
    Rappelle-toi Barbara
    Toi que je ne connaissais pas
    Toi qui ne me connaissais pas
    Rappelle-toi
    Rappelle-toi quand même ce jour-là
    N’oublie pas
    Un homme sous un porche s’abritait
    Et il a crié ton nom
    Barbara
    Et tu as couru vers lui sous la pluie
    Ruisselante, ravie, épanouie
    Et tu t’es jetée dans ses bras
    Rappelle-toi cela Barbara
    Et ne m’en veux pas si je te tutoie
    Je dis tu à tous ceux que j’aime
    Même si je ne les ai vu qu’une seule fois
    Je dis tu à tous ceux qui s’aiment
    Même si je ne les connais pas
    Rappelle-toi Barbara
    N’oublie pas
    Cette pluie sage et heureuse
    Sur ton visage heureux
    Sur cette ville heureuse
    Cette pluie sur la mer
    Sur l’arsenal
    Sur le bateau d’Ouessant
    Oh Barbara
    Quelle connerie la guerre
    Qu’es-tu devenue maintenant
    Sous cette pluie de fer
    De feu d’acier de sang
    Et celui qui te serrait dans ses bras
    Amoureusement
    Est-il mort disparu ou encore vivant
    Oh Barbara
    Il pleut sans cesse sur Brest
    Comme il pleuvait avant
    Mais ce n’est plus pareil et tout est abîmé
    C’est une pluie de deuil, terrible et désolée
    Ce n’est même plus l’orage
    De fer d’acier et de sang
    Tout simplement des nuages
    Qui crèvent comme des chiens
    Des chiens qui disparaissent
    Au fil de l’eau sur Brest
    Et vont pourrir au loin
    Au loin, très loin de Brest
    Dont il ne reste rien.

     

    JACQUES PREVERT

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    • LE SYMBOLISME DES COULEURS

      LE SYMBOLISME DES COULEURS

       

      Le symbolisme des couleurs concerne l'historien, le psychologue, le styliste. Il apparaît que les couleurs ont un pouvoir physique, physiologique et psychologique  sur tout ce qui vit. Une couleur peut agir seule sur notre comportement. Il est admis que, dans l'environnement, le vert détend, l'orangé est tonique, le rouge est excitant etc... mais aucun instrument ne peut quantifier ce qu'une couleur exprime. Il est cependant une notion souvent utilisée par les coloristes ou les peintres que l'on peut prendre en compte, c'est la sensation du chaud ou du froid que l'on peut ressentir devant une couleur.

       

       LE BLEU

       

      Le bleu est la couleur du ciel, il symbolise la vérité et la sagesse divine.Le bleu attire l'homme vers l'infini a écrit Kandinsky, cette couleur a une certaine ambivalence. Au bleu d'azur diurne succède le bleu profond nocturne tirant vers le noir, couleur immobile ,froide incitant à la méditation et au repos orienté vers Dieu.  Au bleu de la nuit, succède  l'or du soleil dans l'azur en Orient.  Le bleu conjure le mauvait sort avec des accumulations de pierres bleues. 

       

      regards2.jpgµ

      LE VERT 

       

      Le vert est la couleur de la nature au printemps. Cette couleur est associée à l'eau. Elle correspond à la renaissance de la nature, à la croissance, à la jeunesse , à l'expérience. C'est à la fois l'éveil de la vie, et sa perennité. C'est une couleur féminine, centripète, réflexive. Elle est donc tiède, accueillante comme la nature printanière. Elle génère la connaissance, donc la justice. Dans la mythologie celtique, l'île des bienheureux, l'Irlande, était la verte Erin.

       

      wallpaper-chemin-de-foret.jpg

       

      LE JAUNE

       

      Le jaune est la couleur du soleil, de la lumière et du métal le plus précieux, l'or. Cette couleur  une vertu magique, c'est le symbole de la jeunesse et de la force. Dans pratiquement tous les peuples l'or fut lié à la richesse, donc à la noblesse, au pouvoir. C"est la couleur de Dieu ( on ne peut regarder le soleil). C'est une couleur chaude, associée souvent à l'air. Mais elle éblouit. Elle correspond à la richesse, à la foi. En Egypte, le jaune d'or symbolise le char du soleil. Si le jaune correspond à la richesse, à la gloire, le jaune pâle signifie trahison, hypocrisie, avarice, envie ...on rit jaune ..  Cest une couleur des plus ambivalentes. 

       

      JAUNE.gif

       

      L'ORANGE

       

      L'orangé symbolise le point d'équilibre de l'esprit et de la libido., a mi chemin entre le rouge et le jaune, donc entre la raison et la tempérance. L'orangé symbolise la fidélité, mais dans son déséquilibre vers le rouge elle indique  l'infidélité et luxure. L'orangé signifie l'union de l'homme à Dieu, symbole des noces mystiques, mais paradoxalement le jaune et l'orange sont l'attribut des maris trompés. Toujours ambivalent, l'orangé chez les Anglo saxons signifie la santé et l'émotion.

       

      MARTIN LUTHER K.jpg

       

      LE ROUGE

       

      Couleur de feu et du sang, le rouge est considéré comme un symbole fondamental du principe de vie avec sa force, son éclat, sa puissance. Etant l'attribut de Mars, dieu de la guerre,  c'est une couleur masculine, donc brûlante et violente. Elle est débordante d'une vie ardente et agitée

      L'ambivalence est permanente avec cette couleur : le rouge éclatant centrifuge est diurne, mâle, tonique, incitant à l'action. Le rouge sombre tout au contraire nocturne, femelle, secret.L'un entraine , encourage, provoque, c'est le rouge des drapeaux, des enseignes, des affiches publicitaires. L'autre  alerte, retient, incite à la vigilance et à la limite inquiete. C'est le rouge des feux de la circulation, la lampe rouge interdisant l'entrée d'un bloc opératoire, d'un studio photo.. C'est le signal de marche à tous les appareils ménagers et autres, et le signal du dysfonctionnement. 

      Le rouge est matriciel : la mer Rouge relève de ce symbole représentant le ventre où mort et vie se transmettent l'une et l'autre. L'ambivalence existe dans toutes les civilisations : le feu brûle, éclaire, brille, réchauffe, protège.

       

      =image enfants.jpg

       

      LE ROSE

        

      Le rose est l'emblème de la sagesse divine (rouge), l'amour (blanc) puisqu'il résulte du mélange du rouge et du blanc. Associé à Vénus, c'es le symbole de la tendresse, de la jeunesse et du bonheur.

      flamants roses.jpg

         


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires