• LA THEORIE DE FREUD

    Au début du siècle dernier et après une période passée dans l'indifférence et le mépris général, le médecin viennois Freud s'intéresse à la conscience et reconnaît au rêve une valeur psychique d'importance.

    En 1985, il présente sa conception de l'appareil psychique , appareil repris et remanié plusieurs fois jusqu'en 192O. Cependant en 19OO dans un foisonnement d'exemples de rêves personnels, Freud ouvre la voie à la connaissance de l'inconscient : le rêve est un rébus qu'il faut traiter comme un texte sacré, c'est à dire déchiffrer selon des lois.

     

     

    Freud reconnaît dans l'homme deux tendances puissantes et antagonistes: le principe de plaisir et le principe de réalité. Mais comme il l'avait déjà souligné, il ne faut pas uniquement entendre " par plaisir"  le plaisir sexuel. Dans la pratique thérapeutique Freud et son " école" se sont principalement attachés à cet aspect de la question.

     

     

    Il est évident que les rêves traduisent cette envie de plaisir: mais ils en traduisent tous les aspects, même les plus enfantins.

     

     

    L'ANGOISSE DANS LES REVES : dans les rêves, l'angoisse se traduit la plupart du temps par des sentiments négatifs de tous ordres. Elle se manifeste par des situations de vie difficile, soit passées, soit actuelles et peut survenir de façon répétée durant des années. L'angoisse que nous éprouvons en rêve ne s'explique qu'en apparence par le contenu du rêve. En effet, elle présente un refus que le " moi" oppose aux désirs refoulés devenus puissants

     

    .LES SYMBOLES : un symbole est une représentation chargée d'émotion. On ne peut évidemment pas compter sur une seule signification symbolique. En effet, même si le sens général d'un symbole se dégage par l'étude de milliers de rêves dont le contenu symbolique est analogue, chacun doit pourtant se poser la question " que signifie ce symbole pour moi", " "quel est son sens en rapport avec ma situation du moment ?"

     

    LE SYMBOLISME DU CORPS HUMAIN : notre corps peut refléter en rêve notre comportement d'une manière générale. Les rêves de baignade en particulier, symbole de purification dévoilent le corps et ses imperfections, c'est à dire notre être psychique et ses défauts. L'œil est l'organe de la lumière, de la conscience mais il peut aussi interpréter l'organe de la femme. Quant aux rêves de dents, ils ont une signification presque uniquement sexuelle.

     

    LE SYMBOLISME DES COULEURS : d'après Goethe, les couleurs sont des évènements psychiques, donc faisant partie de notre désir et renseignant sur des situations mentales importantes: le vert représente la vie végétale, le domaine de la nature et de la croissance,  le rouge signifie le sang et le feu,il est passionné et provoquant. La signification des couleurs dans les rêves est limitée car peu de rêves ne présentent qu'une seule couleur spécifique.

     

    LE SYMBOLISME DES ANIMAUX : les animaux n'interviennent généralement que dans les rêves importants. Ils symbolisent entre autres les instincts et les forces vitales profondes  et parfois refoulées. Ils peuvent se montrer secourables ou menaçants. Dans les rêves, ils sont des projections de nous mêmes. Ils représentent nos peurs. Les animaux oniriques sont souvent les symboles de personnages puissants, la mère et le père par exemple. L'oiseau symbolise la vie spirituelle. Le poisson représente l'inconscient, la vie intérieure et profonde. Quant au serpent, il symbolise ce qui est obscur en nous, il représente également la connaissance et la sagesse mais aussi le symbole sexuel universel.

     

    LA MORT : le rêve a souvent un rapport avec mort ce qui n'est pas pour rassurer le rêveur. Cependant l'expérience qui s'est dégagée de nombreux rêves montre que la mort n'y annonce jamais une mort physique mais plutôt une mort psychique, par exemple fin d'une relation entre deux personnes.

     

    LES EFFETS DES MEDICAMENTS : les hypnotiques diminuent la durée du sommeil paradoxal et donc du rêve. Certains médicaments utilisés dans le traitement de la dépression comme les antidépresseurs le suppriment complètement ou presque, ainsi que certains somnifères. La plupart des tranquillisants  comme le prouve l'expérimentation chez l'animal, la suppression du sommeil paradoxal favorise l'accroissement de l'agressivité.

     

    LA REALITE DU REVE : Le rêve est une vie qui nous accompagne. Nous passons un tiers de notre vie à dormir et la moitié à rêver. Le rêve constitue le monde mystérieux de la vie nocturne, c'est le suprême refuge ou autrui ne peut nous suivre. Nous utilisons surtout le rêve comme un processus de compensation. Tous nos échecs de la journée viennent trouver " réparation" dans nos rêves nocturnes. Mais la nuit ne suffit pas car le rêve déborde sur la vie diurne. Un rêve heureux nous met de bonne humeur, il conditionne notre caractère et notre personnalité. Les rêves sont une partie de nous mêmes, ils remettent sans cesse en question le sens de notre vie et nous confrontent continuellement au plaisir, à la souffrance, à l'angoisse, à la mort.

     

    L'INTERPRETATION DES REVES

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire !
    Voici le printemps ! mars, avril au doux sourire,
    Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis !
    Les peupliers, au bord des fleuves endormis,
    Se courbent mollement comme de grandes palmes ;
    L’oiseau palpite au fond des bois tièdes et calmes ;
    Il semble que tout rit, et que les arbres verts
    Sont joyeux d’être ensemble et se disent des vers.
    Le jour naît couronné d’une aube fraîche et tendre ;
    Le soir est plein d’amour ; la nuit, on croit entendre,
    A travers l’ombre immense et sous le ciel béni,
    Quelque chose d’heureux chanter dans l’infini.

     

    Victor Hugo

    PRINTEMPS


    votre commentaire
  • L'EGYPTE

     

    Au delà de l'imaginaire qu'elle éveille en nous, la civilisation égyptienne nous impressionne par la grandeur de son histoire. Elle est en effet l'une des plus anciennes au monde . 

    L'écriture est apparue dans la vallée du Nil aux alentours de 315O ans avant notre ère, un siècle seulement  après les toutes premières traces écrites de l'histoire de l'humanité,découvertes à Sumer en Mesopotamie(Irak actuel). Mais c'est aussi sur les bords du Nil qu'est né le tout premier état de l'humanité, à la suite de l'unification de la Haute et de la Basse Egypte par le roi Menes.  Alors que chez ses voisins du proche orient et de l'Afrique les cités états et les principautés côtoient des tribus et des cheffteries, la civilisation égyptienne apparaît comme l'une des plus accomplies de son temps et des plus stables. Pendant plus de trois mille ans,les Egyptiens ont parlé la même langue, vécu sous les mêmes lois et partagé une même conception de la vie et de la mort. Aucun autre état n'a encore réussi semblable performance.

    Qu'est ce qui explique cette" exception égyptienne ?"  Les particularités géographiques du pays d'abord. Tout a commencé il y'a près de sept millénaires quand des populations pastorales chassées du Sahara par la sécheresse sont venues trouver refuge dans la vallée du Nil. Au cours des millénaires,les hommes se sont parfaitement adaptés à leur milieu.

    .

    LA PROPAGANDE DE RAMSES II

     

    Le troisième pharaon de la XIX e dynastie est sans doute avec Toutankhamon, le plus célèbre de tous les souverains de l'Egypte. En 1976 sa momie retrouvée un siècle plus tôt  par l'égyptologue français Maspero, prend un bain de de foule à Paris. L'exposition qui lui est consacrée au Grand Palais attire plus d'un million de personnes.  Ramses le Grand est resté dans la mémoire collective comme l'une des figures majeures de l'histoire égyptienne. Et pour le touriste qui se rend en Egypte ,il est incontournable. Les temples qu'il a fait élever  à Thebes et Abou Simbel reçoivent chaque année des millions de visiteurs.

    Mais est-il pour autant le plus grand ? Ce qui est sur, c'est que la légende de Ramses II remonte à Ramses II lui même. " Ramses est souvent de nos jours jugé comme ayant dans ses expressions de fortes tendances à une orgueilleuse et lourde exagération" explique l'egyptolgue Desroche. Son autoportrait gravé sur une stèle exposée au musée du Caire est révélateur de la formidable activité de propagande sous son règne ( 67ans), l'un des plus longs de l'histoire de l'humanité.

     

    Ramses bénéficie de l'héritage de son père,Sehti I, qui lui a légué un royaume puissant. Il s'est d'ailleurs attribué nombre de ses réalisations architecturales. A sa mort,les querelles de succion engendrées par sa nombreuse progéniture  (une centaine d'enfants) mènent l'Empire au déclin. Par comparaison son règne apparaîtra comme un âge d'or.

     

    LA PUISSANCE DU PHARAON

    Un  pouvoir qui dure trois mille ans ... Quel souverain n'en aurait pas rêvé? L'un des aspects les plus singuliers de l'histoire de l'Egypte ancienne réside dans la longévité du pouvoir du pharaon. Ni les troubles intérieurs,ni les attaques venues de l'étranger n'ont pu venir à bout de cette institution. Darius,le perse, Alexangre le Grand : les grands conquérants de l Egypte ont tous voulu être reconnus comme pharaon et en porter les attributs. Il est vrai que le pharaon n'est pas un monarque comme les autres, il est dieu, fils de dieu, et porteur de l'ordre du monde: la  maat.

     

    Pharaon : le terme vient de l'egyption per-aa  qui signifie grande maison. Chef suprême de l'état pharaonique, le pharaon tient sa légitimité de son ascendance divine. Le démiurge à l'origine du monde aurait crée la monarchie de droit divin et demande qu'elle soit transmise aux dieux. Le pharaon est à la fois fils du roi solaire Ré et incarnation doris, fils d'Osiris et dieu du ciel.

     

    QUELS SONT LES POUVOIRS DU PHARAON ?

     

    Jusqu'à la fin de l'empire romain, son rôle est simple, clair et se résume très schématiquement à trois fonctions essentielles, outre le maintien de l'ordre du monde par des cultes singulièrement rendus aux dieux, il veille à la prospérité du royaume, administre et gére les récoltes et bien sur, défend le pays face aux agressions extérieures .

    Responsable de l'ordre du monde, le pharaon est aussi la source de loi. Mais parce qu'il est le garant de la Maât, il ne peut officiellement se comporter en dictateur, le droit s'impose à lui avec une une intensité beaucoup plus forte qu'il ne s'imposera plus tard aux empereurs romains. Il gouverne en se fondant sur les textes de ses prédécesseurs autant que sur ses propres lois.

    Autre fonction fondamentale qui incombe au pharaon : les relations avec le monde extérieur. Il est le chef de l'armée et de la diplomatie. De tels pouvoirs ne seraient pas envisageables sans une administration efficace. Si, en principe, le pharaon doit remplir seul toutes ces fonctions, il délègue. Sous son autorité se met en place une bureaucratie puissante et active. Après le pharaon, le premier dignitaire de settat serait ainsi longtemps le vizir. Chef de l'administration et de la justice, celui ci promulgue les décrets en son nom, les diffuse aux gouverneurs de province, contrôle la production, fixe les taxes sur les récoltes et tient les archives du royaume. Puissants, les vizirs eurent ils parfois la tentation de renverser le pharaon ? Certes, l'histoire pharaonique est riche en complots, et en révoltes et les vizirs y jouent un rôle actif.

    Puissants, nombreux,riches et souvent très lettrés, les prêtres qui reçoivent du pharaon la délégation de leurs fonctions sacerdotales sont aussi pour lui des concurrents potentiels. Le rôle du grand prêtre dépasse souvent largement le cadre du sanctuaire dont il a la charge.

     

    La polygamie, parfaitement normale dans la société égyptienne - même si les classes les plus pauvres ne pouvaient guère la pratiquer- était de rigueur pour le pharaon dont le harem , derrière la " grande épouse royale" jouait un rôle important,notamment politique. Ramses II fut par exemple victime d'une conspiration dirigée par Tive,l'une de ses épouses qui voulait mettre à sa place son fils Pantacourt. On a retrouvé l'acte d'accusation/

     

    .... 

     

    COMMENT VIVAIENT LES EGYPTIENS

     

     LA FAMILLE :

     

    L'homme, dans l'Egypte ancienne, ne convolait que lorsqu'il pouvait subvenir aux besoins d'une famille. La mobilité sociale étant faible, la recherche de la future, se faisait le plus souvent au sein de la famille élargie ou dans le cadre du village. Les filles se mariaient beaucoup plus tôt que les garçons, souvent dès la puberté, et c'était le père de la jeune fille qui choisissait le futur é poux. Les enfants qui venaient vite étaient vivement désirés. L'accouchement avait lieu à la maison toujours en présence des femmes de la famille et des sage femmes professionnelles. A sa naissance, le bébé recevait un nom,un peu surprenant pour nous, du genre" quelle satisfaction pour nous " ou " l'éveillé" ou alors le nom d'un dieu ou d'un pharaon. Si la mortalité était élevée, les familles étaient nombreuses, entre quatre et six enfants.

     

    DES EGYPTIENS COQUETS  :

    Les Egyptiens , hommes et femmes,prenaient grand soin de leur corps. Auprès de Pharaon existait même un fonctionnaire d'importance " le directeur de la toilette du roi". Les Egyptiennes prêtaient beaucoup d'attention à leur as pect. Dans les classes aisées, elles portaient une longue robe fourreau,généralement moulante, ,parfois décolettée en V, la coiffure jouait un rôle important. Pour approfondir leur regard, les hommes et les femmes soulignaient leurs paupières de khôle galene.

     

    PAINS,FRUITS ET LEGUMES:

    Le pain chez les paysans ,était fabriqué à la maison, à l'aide de rouleaux de pierre, les femmes écrasant le grain sur des meules, puis tamisaient afin d'obtenir une farine panifiable. Outre les oignons, les concombres,et les haricots, paysans et ouvriers produisaient des melons,pastèques, des courges et des courgettes. Pour les fruits, il y avait des figues,dattes,la pomme venue beaucoup plus tard.

     

    VIANDES ET POISSONS :

    Le boeuf était la viande noble par excellence, mais la chair de gibiers du désert, gazelles ou antilopes ne serait pas dédaignées- on mangeait, c'etait déjà moins noble,de la chèvre et du mouton. Le paysan pauvre se contentait de la queue du mouton épaisse et large,véritable réservoir a graisse. En revanche tout le monde, pysans y compris chassait le canard et l'oie sauvage.

     

    LA BIERE ET LE VIN

     

    Les Egyptiens avaient deux nourritures de base : le pain fait de blé, et la bière faite d'orge que tous buvaient, enfants compris. L'usage du vin était moins répandu que celui de la bière.

     

    IRRIGATION - AGRICULTURE - ELEVAGE.

     

    Soleil, eau et travail: la trilogie imparable pour gagner la bataille contre la faim. La maîtrise de l'eau, la gestion de l'irrigation ont été l'un des plus grands succès de l'administration pharaonique pour gagner sans cesse des terres cultivables. En Egypte,les premiers canaux ont été creusés dès le débit de l'ancien Empire pour faciliter le transport de lourdes charges. Des mauvaises crues et augmentation de la population pousserent au développement de l'irrigation artificielle. Divers canaux permirent de développer une riche province agricole dans le delta. Pour travailler la terre, les paysans disposaient des houes et d'araires en bois dur.

    L'élevage jouait un rôle important,les anciens égyptiens multiplient les tentatives de domestication : résultats positifs pour les ânes, les bovins, les chèvres et les moutons, échec pour les gazelles et antilopes.

     

    CHASSE ET PECHE

    Les Egyptiens de toute condition adoraient la pèche  et la chasse. Il est vrai que le pays offrait de grandes chasses dans les déserts,toujours réservés au pharaon et aux grands .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    C


    votre commentaire
  • Hymne au soleil ..

    . Je t'adore, Soleil ! ô toi dont la lumière

    , Pour bénir chaque front et mûrir chaque miel,

    Entrant dans chaque fleur et dans chaque chaumière,

    Se divise et demeure entière Ainsi que l'amour maternel

    ! Je te chante, et tu peux m'accepter pour ton prêtre,

    Toi qui viens dans la cuve où trempe un savon bleu

    Et qui choisis, souvent, quand tu veux disparaître,

    L'humble vitre d'une fenêtre

    Pour lancer ton dernier adieu !

    Tu fais tourner les tournesols du presbytère,

    Luire le frère d'or que j'ai sur le clocher,

    Et quand, par les tilleuls, tu viens avec mystère,

    Tu fais bouger des ronds par terre

    Si beaux qu'on n'ose plus marcher !

    Gloire à toi sur les prés! Gloire à toi dans les vignes !

    Sois béni parmi l'herbe et contre les portails

    ! Dans les yeux des lézards et sur l'aile des cygnes !

    Ô toi qui fais les grandes lignes Et qui fais les petits détails!

    C'est toi qui, découpant la soeur jumelle et sombre

    Qui se couche et s'allonge au pied de ce qui luit

    , De tout ce qui nous charme as su doubler le nombre,

    A chaque objet donnant une ombre

    Souvent plus charmante que lui !

    Je t'adore, Soleil

    ! Tu mets dans l'air des roses,

    Des flammes dans la source, un dieu dans le buisson !

    Tu prends un arbre obscur et tu l'apothéoses

    ! Ô Soleil ! toi sans qui les choses

    Ne seraient que ce qu'elles sont

     

    ! Edmond ROSTAND

    HYMNE AU SOLEIL.....EDMOND ROSTAND


    votre commentaire
  • L'eau,

     

    Eau, tu n'as ni goût, ni couleur, ni arôme,

     

    On ne peut pas te définir,

     

    On te goûte sans te connaître,

     

    Tu n'es pas nécessaire à la vie : tu es la vie,

     

    Tu nous pénètres d'un plaisir

     

    Qui ne s'explique pas par les sens,

     

    Avec toi rentrent en nous tous les pouvoirs

     

    Auxquels nous avions renoncé.

     

    Par ta grâce s'ouvrent en nous 

     

    Toutes les sources taries de notre cœur.

     

    Tu es la plus grande richesse qui soit au monde,

     

    Et tu es aussi la plus délicate

     

    Toi, si pure au ventre de la terre.

     

    Tu n'acceptes point de mélanges,

     

    Tu ne supportes point d'altération

     

    Tu es une ombrageuse divinité,

     

    Mais tu répands en nous un bonheur infiniment simple.

     

     

    SAINT EXUPERY

     

     

     


    votre commentaire