• La vie d'une rose Poème

     

    La vie d'une rose

     

    Par un beau matin,
    Pimpante et ravie,
    J'ai reçu la vie
    Dans le vert satin.

    De ma beauté que j'étais fière !
    Pour mieux répandre ma senteur,
    Je balançais ma tige altière;
    Déjà le zéphir tenteur
    Murmurait : ô ma belle rose,
    Ils seront bien longs tes beaux jours
    Si tu n'écoutes les amours
    Qui vont t'admirer fraîche éclose.

    A zéphir je restai rebelle;
    Deux amoureux passant par là
    Alors me trouvèrent si belle
    Qu'entre leurs baisers me voilà;
    Puis au sein de la bien-aimée
    Je devins un gage d'espoir,
    Et rose - moi - j'étais le soir
    Par son haleine parfumée.

    Lorsque s'éveilla la Cigale,
    Lorsque le Rossignol chanta,
    Dans sa chambrette virginale
    L'enfant rêveuse m'emporta.
    Puis elle s'endormit joyeuse
    Mais durant cette nuit d'été,
    Hélas ! ma fragile beauté
    S'éparpilla sur l'oublieuse;

    Et vers le matin
    A l'aube ravie
    S'effeuilla ma vie,
    Dans le blanc satin.



    Jules Ruelle.
      

    LA ROSE

     


    votre commentaire
  • LE CHOIX DES AUTEURS- DES THEMES- DE L'ÂGE

    Il faut se dire en premier lieu que la philosophie ne s'arrête pas, ni dans notre tête, ni dans la société. Nous pouvons continuer à écrire nos pensées et remarques, à noter les citations qui nous plaisent ou qui nous intéressent, continuer à lire des ouvrages, des journaux ,des revues, continuer à écouter la radio et regarder la TV. Et pas seulement bien sur quand il  est question des philosophes! la réflexion philosophique peut se nourrir d'une infinité d'informations et s'exercer sur quantité de sujets.

     

    D'autre part,nous cherchons les auteurs que nous aimons ou les questions qui nous intéressent, ceux ou celles avec lesquels nous nous sentons à l'aise. Il faut savoir qu'une grande oeuvre philosophique est inépuisable : nous pouvons passer notre existence entière à la fréquenter, nous ferons toujours des découvertes.  Il faut retenir également qu'il existe pour chacun des moments particuliers pour découvrir un auteur.  Une pensée qu'on ne pouvait pas comprendre ni aimer à 18 ou 20 ans peut se révéler importante et " parlante" à 30 ou 40 ans.

     

    LE CHOIX DES "ENNEMIS"

    Il ne faut pas hésiter à faire le compte des philosophes que nous détestons franchement. Il ne s'agit pas de ceux qui paraissent ennuyeux et incompréhensibles, mais de ceux  qui nous paraissent menaçants, dangereux ou nuisibles.. C'est tout à fait important. " on n'est jamais trop soigneux dans le choix de ses ennemis" disait ironiquement Oscar Wilde.  Il est utile d'avoir des sortes de colère dans la réflexion. " comment peut on penser une chose pareille ? Voila une idée impossible ....." Si nous trouvons des philosophes qui suscitent en nous ce genre de réflexion, il ne faut pas les fuir mais chercher à  approfondir notre jugement juste pour comprendre pourquoi nous réagissons ainsi.

     

    LA PENSEE ET L'EXISTENCE

    Il faut tenter de mettre en rapport comme on peut, ce que l'on a compris et ce que l'on vit. Notre existence comme celle de tous les êtres humains va traverser des moments de joie,de détresse, des amours, des deuils, des retrouvailles, des ruptures, des choix moraux, des actes politiques, des connaissances du travail, des voyages.... Tout cela a des rapports avec la pensée. Et la pensée, réciproquement entretient des liens avec tous ces moments d'existence.  Il faut tenter de ne pas l'oublier.

    Dans la vie, ce que l'on pensait superflu ou inutile peut se révèler indispensable. Bref, n'oublions pas que les philosophes existent. Nous en faisons partie, chaque fois que nous le voulons vraiment et que nous faisons ce qui est en notre pouvoir pour que cette volonté devienne notre réalité.

     

    LA PHILOSOPHIE

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Citation sur notre belle nature
     
    Il faut s'accoutumer à respecter la nature
    jusque dans ses moindres productions 
     Une mouche, un hanneton, un chien, un arbre,
    une fleur, tout cela est son ouvrage.
    Si vous arrachez une aile ou une patte à une mouche,
    il n'est pas en votre pouvoir de réparer
    le mal que vous lui avez fait.
    Si vous arrachez l'écorce d'un arbre,
    il n'est pas en votre pouvoir
    de l'empêcher de périr,
    c'est comme si l'on vous arrachait la peau
     
    Louise d'Epinay.
     

    CITATION SUR LA NATURE

       


    votre commentaire
  • L’ INTELLIGENCE EMOTIONNELLE

     

    L’intelligence théorique  n’a pas grand chose à voir avec la vie émotionnelle.

    Nous sommes tous à la merci de nos passions et de nos pulsions, et ce n’est pas un QI élevé qui nous met à l’abri.

    L’un des secrets de la psychologie est que, contrairement aux idées reçues les diplomes de QI et les concours ne permettent pas de prédire  de manière certaine ,qui réussira dans la vie.Bien sur , à l’échelle d’un groupe, il existe une relation  entre le QI et la situation des individus – il y’a plus de personnes  avec un faible QI a des postes subalternes que des personnes à un Q.I. élevé.

     

    Le psychologue  Solvey  rassemble les formes d’intelligence personnelle dans une définition de base de l’intelligence émotionnelle qu’il répartit en cinq domaines principaux.

     

     

    a) LA CONNAISSANCE  DES EMOTIONS: la conscience de soi-  le fait de pouvoir identifier ses émotions- est la cle de voute de l’intelligence émotionnelle. Cette capacité est essentielle à la comprehension de soi et à l’intuition psychologique.Quiconque est aveugle à ce qu’il ressent est à la merci de ses sentiments. Par contre, les personnes qui en sont capables conduisent mieux leur vie et perçoivent plus clairement les répercussions intimes de leurs décisions personnelles, qu’il s’agisse du choix d’un conjoint ou d’un metier.

     

    b)LA MAITRISE DE SES EMOTIONS :la capacité d’adapter ses sentiments à chaque situation dépend de la conscience de soi; les personnes qui n’ont pas cette aptitude fondamentale sont en lutte constante  contre des sentiments pénibles , ceux qui la possedent supportent mieux les revers et les contrarietes que  leur réserve la vie.

     

    C) L’AUTOMOTIVATION : Le controle de ses émotions est la base de tout accomplissement. Les gens qui possedent cette aptitude  sont en général extremement productifs et efficaces dans tout ce qu’ils entreprennent.

     

    d) LA PERCEPTION DES EMOTIONS D AUTRUI:l’empathie, une autre faculté fondée sur la conscience de soi, constitue l’element fondamental de l’intelligence interpersonnelle. Les personnes empathiques sont plus réceptives  aux signaux subtils qui indiquent les besoins et les désirs des autres. Ces individus sont doués pour l’enseignement, la vente ,la gestion, et les autres metiers  ou l’interet pour les autres est primordial.

     

    e) LA MAITRISE DES RELATIONS HUMAINES : savoir entretenir des bonnes relations avec les autres, c’est en grande partie savoir gerer ses propres emotions. Les personnes qui savent se rendre populaire, qui savent diriger efficacement et conduire leurs relations avec autrui les possedent au plus haut point. Elles réussissent dans toute entreprise fondée sur des rapports harmonieux.

     

    Naturellement ces aptitudes varient d’un individu à l’autre,, certains seront capables de maitriser leur anxieté mais ne sauront pas apaiser les inquietudes  chez quelqu’un d’autre. Des facteurs neurotonaux sont à l’origine de ces differences, mais le cerveau est d’une plasticité remarquable et apprend constamment.

     

    Le Q.I. et l’intelligence émotionnelle ne sont pas exclusifs l’un de l’autre, seulement distincts. Contrairement au Q.I. il n’existe pas de test simple pour mesurer l’intelligence émotionnelle.

     

    Un psychologue a pu differencier grace à un test deux types theoriques purs:le premier (celui  dépourvu de toute intelligence émotionnelle) est une caricature de l’intellectuel , competent dans tout ce qui touche l’intellect; maladroit dans la vie privée. A l’inverse, les hommes possedant une grande intelligence émotionnelle évoluent avec aisance dans la vie sociale, ouverts et enjoués, détendus et peu portes

    L'INTELLIGENCE EMOTIONNELLE

     

    à ruminer leurs soucis, leur vie affective est riche mais maitrisée, ils sont à l’aise dans leur vie privée et affective.

     

    Il est bien évident que ce sont les qualités émotionnelles qui nous rendent  plus pleinement humains.  


    votre commentaire
  • Promenades dans les rochers

    Le soleil déclinait ; le soir prompt à le suivre
    Brunissait l'horizon ; sur la pierre d'un champ
    Un vieillard, qui n'a plus que peu de temps à vivre,
    S'était assis pensif, tourné vers le couchant.
    C'était un vieux pasteur, berger dans la montagne,
    Qui jadis, jeune et pauvre, heureux, libre et sans lois,
    A l'heure où le mont fuit sous l'ombre qui le gagne,
    Faisait gaîment chanter sa flûte dans les bois.
    Maintenant riche et vieux, l'âme du passé pleine,
    D'une grande famille aïeul laborieux,
    Tandis que ses troupeaux revenaient de la plaine,
    Détaché de la terre, il contemplait les cieux.
    Le jour qui va finir vaut le jour qui commence.
    Le vieux pasteur rêvait sous cet azur si beau.
    L'océan devant lui se prolongeait, immense
    Comme l'espoir du juste aux portes du tombeau.
    O moment solennel ! les monts, la mer farouche,
    Les vents, faisaient silence et cessaient leur clameur.
    Le vieillard regardait le soleil qui se couche ;
    Le soleil regardait le vieillard qui se meurt.

    PROMENADE DANS LES ROCHERS

     

     

    Victor Hugo

     


    votre commentaire