• Citation du Dalaï Lama   ...  


    2 commentaires
  •  

    Vivre, c'est choisir.. Constamment , à chaque pas de notre vie, nous sommes confrontés à des dilemmes. Est ce qu'il faut tourner à gauche ou à droite , partir ou bien rester ?  être ou ne pas être ? Le succès universel de cette dernière phrase n'est pas dû au hasard mais au fait qu'elle pose d'emblée une des questions fondamentales. La vie est un jeu où nous sommes sans cesse obligés de soupeser la carte que nous allons abattre.

     

    Quelle qe soit la décision, nous ne pouvons que choisir. Refuser de le faire, c'est encore un choix personnel et rarement le bon. Ne jamais laisser quiconque vous persuader qu'il " n'a pas le choix". Si sa maison ne lui plaît pas, qu'il s'en accommode, ou bien qu'il déménage.  Si son travail ne lui convient pas, qu'il en change s'il le peut.... on a toujours le choix de faire quelque chose ...Si la vie est un jeu c'est un jeu auquel nous ne pouvons pas faire autrement que de participer. Nous n'en sommes pas les spectateurs, mais les acteurs tous autant que nous sommes.. Lao Tseu disait " Qu'on le veuille ou non, le chemin est à faire".. Le but du jeu, cela ne peut qu'être d'arriver au bonheur sans tomber dans le puits ni reculer de trois cases... 

     

    On pourra toujours souligner que nous ne sommes pas à armes égales dans ce parcours..nous n'avons pas tous les mêmes possibilités à la naissance et que la vie est tout de même autrement plus facile, les choix autrement plus nombreux quand on est riche, beau et intelligent que lorsque on est pauvre, laid et imbécile... C'est plutôt une vision un peu simpliste des choses...  D'abord parce que la richesse, la beauté ou l'intelligence n'ont jamais été les garants absolus du bonheur... En dépit des apparences, on n'est pas plus certain d'être heureux en naissant avec une cuillère en argent dans la bouche qu'en se retrouvant orphelin de père et de mère. Dans les deux cas, il va y avoir un apprentissage à faire, inévitable... Si vous êtes doué, vous aurez toutes les facilités,c'est vrai, mais vous aurez aussi tous les pièges de la facilité : vous risquez par exemple de tomber dans la paresse ou la superficialité... Il n'y a donc pas de  " prédestination" au bonheur  : il n'y a que des pièges différents. L'intelligence, la richesse, la beauté, le pouvoir sont des écueils et ils ne sont pas plus commodes à éviter que leur contraire. D'un point de vue strictement objectif, il n'en est pas moins triste de souffrir d'obésité que de maigreur ....

     

    Se plaindre de nos différences de potentiel, c'est ensuite vouloir nier une évidence : la vie est variété..Elle est comme une pièce de théâtre où les rôles seraient distribués différemment de manière que tout le monde puisse jouer. On ne fait pas un opéra avec uniquement des jeunes premiers. Il faut un traître, une jouvencelle, une entremetteuse, un père intransigeant ..... Qui plus est, le jeune premier n'a d'existence que parce que les autres acteurs sont là pour lui donner la réplique...

     

    En fonction des choix que nous faisons, quels qu'ils soient il va y avoir un prix à payer.Si vous voulez devenir alpiniste,  il vous faut crapahuter dans la montagne. Si vous voulez devenir médecin, il vous faut étudier et pratiquer .. Tout cela demande de la concentration et de l'entraînement. Le bonheur est peut être un droit, mais c'est un droit potentiel, certainement pas un dû. On a le bonheur qu'on mérite, mais rappelons nous la différence entre injustice et inégalité...  Si l'on ne fait pas les efforts nécessaires,  il est normal que ca ne marche pas...

     

    En résume, le choix de vie :

     

    la jeunesse, la beauté, la richesse, l'intelligence et même l'amour  ne sont pas des garants de bonheur... Acceptez donc les inégalités au lieu de vous y résigner...

     

    Profitez de ses propres chances, faites le bon choix et mettez à profits ses erreurs.. Il n'y a pas d'échecs, il  n'ya que des essais négatifs... Il faut recommencer: la clé du bonheur est un long effort, il est difficile que cela devienne facile ..

    LE BONHEUR SE MERITE

     


    votre commentaire
  •  

    L'oiseau

     

     

     

    Un oiseau siffle dans les branches
    Et sautille gai, plein d’espoir,
    Sur les herbes, de givre blanches,
    En bottes jaunes, en frac noir.

     

     

     

    C’est un merle, chanteur crédule,
    Ignorant du calendrier,
    Qui rêve soleil, et module
    L’hymne d’avril en février.

     

     

     

    Pourtant il vente, il pleut à verse ;
    L’Arve jaunit le Rhône bleu,
    Et le salon, tendu de perse,
    Tient tous ses hôtes près du feu.

     

     

     

    Les monts sur l’épaule ont l’hermine,
    Comme des magistrats siégeant.
    Leur blanc tribunal examine
    Un cas d’hiver se prolongeant.

     

     

     

    Lustrant son aile qu’il essuie,
    L’oiseau persiste en sa chanson,
    Malgré neige, brouillard et pluie,
    Il croit à la jeune saison.

     

     

     

    Il gronde l’aube paresseuse
    De rester au lit si longtemps
    Et, gourmandant la fleur frileuse,
    Met en demeure le printemps.

     

     

     

    Il voit le jour derrière l’ombre,
    Tel un croyant, dans le saint lieu,
    L’autel désert, sous la nef sombre,
    Avec sa foi voit toujours Dieu.

     

     

     

    A la nature il se confie,
    Car son instinct pressent la loi.
    Qui rit de ta philosophie,
    Beau merle, est moins sage que toi !

     

     

     

     

     

    Théophile Gautier.


    votre commentaire
  • Pour voir la vie en rose, rose indien, rose bonbon, qui met le rose aux joues, ôte les bleus à l'âme, voici quelques idées pour être heureux....

     

    PROMENONS NOUS DANS LES BOIS;

    Inspirez, expirez. Vous êtes dans le poumon de la planète. La forêt de Fontainebleau, le bois de Vincennes... ouvrez grand vos yeux..

    . Brocéliande ? Qui sait ?  La biche aux abois dans la forêt de Chambord ? Possible!  dès septembre, c'est sûr, on entend le brame du cerf. C'est le rut. 

    Ici l'air est pur.

    Et le poète a comparé les forêts aux cathédrales... On respire mieux.

     

    LA VIE AU SOLEIL

     

    Les doigts de pied en éventail, allongé sur le sable , avec pour seul horizon le ciel bleu, pour seule musique l'entrechoquement des vagues... Un rêve! Un paradis!

    Passez du temps au soleil, à la mer, ou à la montagne, à la campagne ou à la ville, et laissez vous caresser toute la journée par ce bel astre chaud et insouciant qu'est  l'astre solaire.

    Vous partirez pour le pays de la bonne humeur et vous rayonnerez...

     

    ANIMAL.....FESTIVAL

     

    Enregistrez, filmez, photographiez, dessinez, notez tout ce qui vous inspire votre animal. Ses acrobaties, vocalises, roucoulements, ronrons, attitudes insolites, prix de beauté! 

    Entre amis, à l'école , tout le monde en parle. Succès fou pour votre hamster russe, chat persan, yorkshire, canard de Barbarie! 

    De véritables héros qui ont bien droit à leur festival...

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • LA PAUSE ET LE SILENCE

     

    Apprenons à nous reposer dans le silence,

    Nous arrêter n'est pas une perte de temps.

    Le calme est nécessaire,

    Même si nous sommes pressés,

    Même si nous avons beaucoup à faire,

    Le silence nous renvoie à nous même,

    Il favorise introspection et réflexion

    Nécessaire à toute action.

    Il nous aide à nous resituer dans l'espace,

    A faire le bilan,

    Et à tirer les leçons de nos erreurs.

    Il nous régénère,

    Et nous ressource,

    Le silence nous est utile

    Malgré son inutilité apparente.  

     

    LA PAUSE ET LE SILENCE


    votre commentaire