• LA PSYCHOLOGIE

    selon les auteurs, le terme de " psychologie" daterait du XVIe siècle ....  La psychologie a longtemps été envisagée comme la science de la vie mentale, de ses phénomènes et de ses conditions".

    Aujourd'hui la psychologie s'élève au rang de science des " conduites"...Cela signifie qu'elle s'intéresse en particulier au comportement de l'homme, à son action, sur  son entourage, aux relations, aux influences pouvant s'établir entre l'organisme et le milieu, au rôle des processus physiologiques conscients ou inconscients sur le corps.

    La psychologie fut d'abord très liée au courant philosophique qui s'attachait à l'âme. Mais depuis la moitié du XIXe siècle, elle a pris ses distances pour endosser le manteau scientifique. Dès lors, elle multiplie ses recherches sur l'être humain. Elle pose le verre  grossissant aussi bien sur ses caractères généraux que sur ses différences.

    Nous avons souvent du psychologue l'image d'une  personne qui, tantôt mesure notre degré d'intelligence, tantôt analyse nos rêves,ou bien nous vient en aide lorsque nous rencontrons des difficultés scolaires,sociales, professionnelles,familiales, conjugales ou encore mettant au jour notre personnalité comportementale.. La psychologie c'est un peu tout cela à la fois.. Elle n'obéit donc pas à une méthode unique. Sur la grande voie de la psychologie il existe des chemins de traverse. Un même fait analysé par un clinicien ou par un partisan du comportementalisme ne sera pas éclairé sous un jour identique.

    La psychologie est donc un terme qu'il convient d'envisager au pluriel puisqu'il recouvre des aspects aussi variés que le béhaviorisme, le gestaltisme.

    LA PSYCHOLOGIE CLINIQUE

    La psychologie clinique naît d'une réaction contre les méthodes expérimentales. Elle pose un doigt accusateur sur les expériences menées en laboratoire qu'elle estime artificielle...  


    La psychologie clinique a une origine philosophique et médicale.. Le psychologue clinicien soumet son patient à un examen approfondi afin de le connaître le mieux possible. Ses méthodes   d'investigation sont diverses... Cela va de l'interview aux dossiers biographiques en passant par les questionnaires ou les tests de performance comme de mesure intellectuelle ou encore de personnalité...Il établit ensuite la " synthèse clinique"..Elle repose sur le littéraire,qui, très schématiquement, emprunte deux directions..    


    LA PYSCHOLOGIE GENETIQUE :

    Elle voit le jour au coeur d'un début sur les fondements de la raison humaine, entre les partisans de l'inné ( caractères de naissance liés au patrimoine génétique) , et ceux de l'acquis ( venant du savoir, de l'expérience, de l'évènement.)

    Deux maîtres de la psychologie génétique s'imposent en même temps qu'ils s'affrontent : Piaget et Wallon.. Pour Piaget, l'enfant progresse par stades successifs qui marquent le passage à une forme plus évoluée de la pensée. Très schématiquement,le développement de l'enfant est continu. Il chemine sur une route toute tracée et les stades seraient comme des carrefours qu'il doit traverser.. Au contraire, Wallon voit le développement de l'enfant discontinu, marqué de " crises", de " conflits" ..

             

    LA PSYCHOLOGIE


    votre commentaire
  • La chaleur suffocante  qui sévit actuellement dans ma région ne m'incite pas à faire des articles ... voici juste une citation ....


    votre commentaire
  • Le temps se manifeste à notre conscience dans un sens unique : le mouvement peut être inversé,le temps ira toujours de l'avant. Le cours inexorable du temps ne permet nul retour au passé.



       D'ailleurs, si nous pouvons revivre le passé , ce serait un passé retrouvé, ayant un gout nouveau, comme un livre relu. Le temps semble donc marquer notre impuissance puisqu'il ne peut décidément ni suspendre son écoulement,ni remonter à sa source.


       L'homme vit en avant de soi, il se projette vers le futur, il aspire à l'avenir comme lieu de réalisation de ses projets. Pourtant, il ne cesse de se lamenter de la fuite irréversible du temps.  Baudelaire voit dans le temps " l'ennemi" et de même Proust part " A  la recherche du temps perdu"... Le passé semble être un paradis dont nous aurions été chassés comme si le passage du temps dégradait toutes choses.

     

    La question est alors de comprendre  ce refus paradoxal du temps, cette nostalgie qui nous pousse à     préférer ce qui n'est plus à ce qui est et ce qui sera..  

     

     


    votre commentaire
  • Mon blog a assez travaillé , je le mets donc en pause pour une durée indeterminée, je débranche donc mais je reste néanmoins "en veille"

    Bonnes vacances à tous ...


    votre commentaire
  • Les mots de tous les jours,

    Ne portent ni veston, ni cravate,

    Ils dépeignent le quotidien

    Ils parlent de sentiments,

    De caresses et d'affection,

    Ils tapent sur l'épaule

    Du copain qui est dans le pétrin,

    Qui a besoin de compréhension,

    Ils lui disent les mots qu'il faut,

    Et ils versent avec compassion du baume

    Sur les plaies qui marquent sa peau.

    Sans se prendre pour des acrobates,

    Les mots sourient aussi à la vie,

    Ils leur arrivent de faire les bouffons,

    De marcher les pattes en l'air,

    Ils s'esclaffent et rigolent,

    Ils racontent des blagues,

    Souvent même assez polissonnes,

    S'expriment sans faire de détours

    Sur le sexe et la drague.

    Ils s'amusent à jouer des tours

    Sans prendre les choses trop au sérieux.

    Mais les mots comme va le vent,

    Vite , changent de direction,

    Virent de tribord à babord

    Deviennent tantôt tristes,

    Avec des accents mélancoliques,

    Tantôt ils sont remplis d'angoisse,

    Affichent des visages affligés,

    Parfois avec gêne, ils bafouillent,

    Ne savent plus trop quoi dire,

    Alors tout piteux ils se taisent,

    Leurs silences éloquents en disent long

    A d'autres moments leur ton est lyrique,

    Ils s'enfilent comme des perles,

    Et s'alignent pour former des vers,

    Qui disent avec plus de douceur

    L'amour que l'on n'ose déclarer tout haut,

    Ils prononcent tout bas les déclarations

    L'amour de l'amoureux transi à sa bien aimée,

    Et quand ils deviennent muets,

    Ce n'est pas parce qu'ils bougonnent

    C'est qu'ils n'ont plus rien à dire,

    Et que dans le dictionnaire , ils dorment.

     

     


    votre commentaire