• Ballade en Ecosse ……

    .

    ..Ecosse

    .Ecosse

    .Ecosse

    .Ecosse

    .Ecosse

     CITATIONS ECOSSAISES ET EXPLICATIONS

    Ce n’est que lorsque le puits s’assèche que l’on découvre la valeur de l’eau.
    Proverbe écossais.

    Deux qui se battent et un troisième qui sert d’arbitre.
    Ce proverbe écossais indique que trois est le nombre idéal d’enfants.

    Donnez est un bon garçon, mais il se fatigue vite.
    Proverbe écossais.

    Il doit avoir les cheveux propres celui qui traite autrui de pouilleux.
    Avant de juger, d’insulter ou de parler d’une personne,
    il faut se regarder soi-même dans une glace
    .

    Il est trop tard pour s’incliner quand la tête est tombée.
    Dans la vie il faut assumer ses fautes et ses erreurs !
    Mieux vaut les reconnaître tout de suite qu’après avoir été sanctionné.

    Il faut qu’un homme ait bien peu à dire, pour raconter que son père a été pendu.
    Parler pour parler et n’avoir rien à dire, ne sert à rien !
    Mais parler de faits privés, c’est dévoiler sa vie personnelle
    .

    La paille du roi vaut mieux que le blé des autres.
    Mieux vaut être près du bon Dieu que de ses apôtres !
    Entourez-vous de gens puissants et non pas des personnes qui exécutent !

    L’argent est plat pour être empilé.
    Proverbe écossais.

    Le bon accueil est le meilleur plat.
    Proverbe écossais.

    L’Ecossais ne se bat pas jusqu’à ce qu’il voit son propre sang.


    votre commentaire
  • L'OCEANIE

    Dernier continent peuplé par l'humanité, dernier continent conquis par les Européens, dernier continent en voie de décolonisation, l'Océanie est un monde d'extrêmes contrastes. Qu'ont en commun les villageois jardiniers des hauts plateaux de Nouvelle-Guinée et les surfeurs blonds de Waikiki Beach ? Certains archipels sont indépendants et on y redécouvre les valeurs et les traditions des ancêtres : d'autres restent, avec des statuts différents, des colonies ou des territoires liés aux métropoles.

     

    Protégés pendant des siècles par le vagues de l'océan et leurs certitudes mythologiques, les peuples océaniens sont entrés soudain dans l'histoire avec la colonisation et ses rivalités., la guerre du Pacifique, les essais nucléaires, et aujourd'hui la montée du niveau des océans, les pollutions. La plupart des nations insulaires redevenues indépendantes sont pauvres, mais elles ont conservé l'essentiel de ce qui fait leur légende : un environnement extraordinaire, des traditions et une culture restées intactes.. En revanche, Hawaii ou Guam sont largement américanisées, tandis que la Nouvelle Calédonie et la Polynésie française sont marquées par leurs liens avec la métropole. Dans ces îles, les revenus des habitants sont beaucoup plus élevés, mais les problèmes identitaires et nationaux demeurent.

     

    Les archipels du Pacifique possèdent pourtant en commun quelques ressources qui restent les plus recherchées de la planète: des espaces maritimes gigantesques, des paysages de rêve,une douceur de vivre unique au monde.

     

    HAWAII : surf, plage et shopping

     

    Cet archipel américain de 132 îles concentre du Pacifique à très haute dose : volcans crachant le feu, plages de sable noir et doré, spot de surf, gratte-ciel et shopping centers, golfs et ukulélés.

     

    Les passages qui débarquent sur l'aéroport d'Honolulu ne reçoivent plus systématiquement le Lei, le collier de fleurs de frangipanier, célébré dans les films d'Elvis Presley. Mais à cette exception près, Hawaii reste assez proche de son mythe: palmiers et plages, gratte-ciel et autoroutes, surf et golf, un mélange de populations unique au monde, des paysages somptueux, les bases géantes de l'US Navy et les vestiges de l'attaque de Pearl Harbor.

    Hawaii pratique, pour la mode ou le luxe, des prix ” américains” abordables. Oahu, l'île capitale, s'est équipée de shopping centers géants, en ville, à Honolulu, ou le long du Ala Moana Boulevard.

     

    PLAGES,VOLCANS ET BALEINES :

     

    La plupart des touristes restent à Oahu, à Honolulu, ou dans sa banlieue ultra-touristique., Waikiki Beach, la célèbre plage de surf, en partie artificielle, ombragée par les tours d'hôtels. Des orchestres de rue accompagnent les surfeurs de lancinantes ballades de steel guitar et de ukulélé.

     

    Honolulu est une ville moderne, à l'américaine, mais avec quelques sites typiques: autoroutes bordées de palmiers, bâtiments du XIXe siècle, Chinatow pittoresque- et tous les équipements nécessaires pour touristes, soldats et marins. Non loin, Amérique rend hommage à ses héros du Pacifique, au coeur de la base aéronavale de Pearl Harbor où a été aménagé un musée-mémorial dans la carcasse du cuirassier Arizona, coulé par les Japonais le 7 décembre 1941.es autres îles de l'archipel offrent de somptueux paysages, des plages désertes, des villages qui semblent sortis de westerns et des vestiges de la civilisation polynésienne. Hawaii( Big Island) est dominée par deux formidables volcans : le Mmauna Kea, inactif, et le Mauna Loa, aux éruptions spectaculaires.

     

    Maui offre des plages tranquilles, de magnifiques falaises plongeant dans la mer et des balades en bateau pour s'approcher des troupeaux de baleines à bosses. Kauai est la plus verte des îles hawaiennes, couverte de jungle et de forêts, et l'une des mieux préservées : c'est là qu'a été tourné le film ” Jurassic Park”.

     

     

     

    UNA LOA

    . HAWAII

     

    HONOLULU

     


    votre commentaire
  •  

    Géographie : Situé à l'extrême nord de l'Amérique du Nord, le Groenland est séparé du Canada par le détroit de Davis (27 km). Il est la troisième plus grande île du monde. Recouvert de glaces, ce territoire danois constitue la plus importante réserve d'eau de la planète. Sa population se concentre autour des côtes, majoritairement la côte ouest où la fonte des neiges permet parfois d'apprécier de la végétation : la toundra, et de faire du commerce avec l'extérieur. Le centre des terres, la calotte glaciaire, est inhabité, n'accueillant que quelques expéditions scientifiques.

    Pays frontaliers :
    Aucun

    Statut : Territoire du Danemark

    Capitale : Nuuk (en groenlandais) ou Godthab (en danois)

    Langues : Groenlandais et danois

    Superficie : 2 166 086 km²

    Population : 60 000 habitants

    Gentilé : Groenlandais, Groenlandaise

    Monnaie nationale : Couronne danoise (DKK)

    Climat : Le Groenland est soumis à un climat arctique : sec et glacial. Selon les endroits (côte ou intérieur des terres, nord ou sud), le mercure oscille beaucoup. Cependant, une constante demeure, au Groenland, il ne fait jamais 30 °C ! L'hiver, le mercure tourne généralement autour des -20 °C. En été, autour des 8 °C (certains pics de chaleur peuvent néanmoins atteindre les 10-15°C).

    Santé : Aucun vaccin requis. Mise à jour des vaccins généraux conseillée (poliomyélite, tétanos, diphtérie…) Attention aux risques d'hypothermie : bien se couvrir.

    A découvrir : Le Groenland, en raison de son climat rude, n'est pas une région touristique. Pour ceux qui désirent se plonger au cœur du froid polaire, quelques activités comme la pêche ou le traîneau avec les Inuits sont sûrement les seuls attraits du coin, à moins d'être un scientifique ou un journaliste venu observer les icebergs et la faune, ou encore sportif s'essayant à la Course du cercle arctique. Où : Le Groenland, ce qui signifie étrangement « terre verte » en danois, est une île située au nord-est du Canada. A l’extrême nord, les deux pays ne sont séparés que par une trentaine de km. Il est baigné au nord par l’océan Arctique, à l’est par la mer du Groenland et au sud par l’océan Atlantique. Ses plus proches voisins, hormis le Canada, sont l’Islande, la Norvège et le Danemark, auquel il appartient. Même si c’est un territoire habité, son centre est totalement désertique.

    Caractéristiques : Le Groenland a une superficie de 2 millions de km2, soit presque quatre fois celle de la France. L’île en forme de cuvette a été formée par le détachement d’un bout de l’actuel Canada il y a environ 2.5 milliards d’années. Aujourd’hui, elle est recouverte à 85% d’une calotte glaciaire qui peut atteindre 3000 m de profondeur à certains endroits. Lorsque cette calotte se brise, des icebergs se forment. C’est la plus grande étendue de glace après celle de l’Antarctique, elle représente 9% des réserves mondiales d’eau douce. Au centre, l’altitude est quasiment nulle alors que sur les bords, les massifs culminent entre 1000 et 3000 m de haut, entrecoupés de fjords pouvant s’étendre sur 300 km de long. La plupart du territoire ne développe aucune végétation. Cependant, les côtes rocheuses sont recouvertes d’une maigre végétation donnant naissance à des paysages de toundra au moment de la fonte des neiges.

    Le pays des icebergs : Les paysages groenlandais sont en mouvement perpétuel. Les icebergs dérivent au gré des vents et des courants, offrant au visiteur un spectacle éblouissant. D’ailleurs, ceux du Groenland sont ceux qui se déplacent le plus vite avec une moyenne de sept kilomètres par an. Ils peuvent parcourir jusqu’à 4000 km vers le sud, avant de fondre dans l’océan Atlantique. D’une couleur allant du blanc neigeux au bleu turquoise, ils sont en général aux 7/8ème immergés. Ils peuvent représenter un danger pour les navigateurs, c’est d’ailleurs ce qui a causé le naufrage du Titanic en 1912.

    Une population bien répartie : Le Groenland est peuplé d’environ 60 000 Inuits, terme signifiant « les êtres humains ». Il a remplacé l’expression Esquimau, d’origine amérindienne, qui signifie « mangeur de viande crue ». La population est répartie sur les côtes du territoire, principalement sur les côtes Ouest et Est. L’hiver, ils se déplacent principalement en traîneau et l’été en kayak. Il n’existe que peu de routes pour rallier les villes entre elles. Mais la civilisation a gagné les habitants, qui se déplacent de plus en plus en motoneiges, perdant ainsi tout le charme du traîneau tiré par une meute de chiens. Ces chiens de traîneau font partie intégrante de la vie des Inuits. Mais l’été, ils sont au « chômage technique », ils passent ainsi leurs journées attachés par de longues chaînes autour des habitations. Ils ont l’air de véritables peluches, mais gare à celui qui s’aventure trop près. Outre les chiens, on trouve au Groenland des renards, des phoques (très appréciés pour leur peau et leur viande), des baleines et des ours polaires. Sans oublier les poissons, nourriture principale des Inuits. Et tiens, pourquoi ne pas se laisser aller à faire un trou dans la glace en attendant que ça morde


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique