• 1 commentaire
  • Les mots de tous les jours,

    Ne portent ni veston, ni cravate,

    Ils dépeignent le quotidien

    Ils parlent de sentiments,

    De caresses et d'affection,

    Ils tapent sur l'épaule

    Du copain qui est dans le pétrin,

    Qui a besoin de compréhension,

    Ils lui disent les mots qu'il faut,

    Et ils versent avec compassion du baume

    Sur les plaies qui marquent sa peau.

    Sans se prendre pour des acrobates,

    Les mots sourient aussi à la vie,

    Ils leur arrivent de faire les bouffons,

    De marcher les pattes en l'air,

    Ils s'esclaffent et rigolent,

    Ils racontent des blagues,

    Souvent même assez polissonnes,

    S'expriment sans faire de détours

    Sur le sexe et la drague.

    Ils s'amusent à jouer des tours

    Sans prendre les choses trop au sérieux.

    Mais les mots comme va le vent,

    Vite , changent de direction,

    Virent de tribord à babord

    Deviennent tantôt tristes,

    Avec des accents mélancoliques,

    Tantôt ils sont remplis d'angoisse,

    Affichent des visages affligés,

    Parfois avec gêne, ils bafouillent,

    Ne savent plus trop quoi dire,

    Alors tout piteux ils se taisent,

    Leurs silences éloquents en disent long

    A d'autres moments leur ton est lyrique,

    Ils s'enfilent comme des perles,

    Et s'alignent pour former des vers,

    Qui disent avec plus de douceur

    L'amour que l'on n'ose déclarer tout haut,

    Ils prononcent tout bas les déclarations

    L'amour de l'amoureux transi à sa bien aimée,

    Et quand ils deviennent muets,

    Ce n'est pas parce qu'ils bougonnent

    C'est qu'ils n'ont plus rien à dire,

    Et que dans le dictionnaire , ils dorment.

     

     


    votre commentaire
  • MAI

    Bon premier Mai à tous ........


    votre commentaire
  • On croit la vie plus belle

    A l'autre bout du ciel*

    Mais nous avons peut être au coeur

    Ce qu'on cherchait ailleurs.

    On part souvent trop loin,

    Oui mais quand on revient

    Quelque chose en nous a changé,

    On a enfin la vérité

    Le vrai soleil n'est pas celui

    Qui brille la-haut pour les oiseaux,

    Le vrai soleil n'est pas celui

    Qui brûle la peau lorsqu'il fait beau,

    Quand on est heureux,

    Ce n'est qu'au fond de nous

    Qu'il s'éveille et qu'il grandit,

    le vrai soleil brille au fond de nos yeux

    On ne l'a jamais vu dans le ciel en plein midi

    Au temps des cheveux gris,

    Au bout de notre vie,

    Quand nos coeurs seront presque usés

    Dans tes yeux je le verrai s'éterniser.

    Le vrai soleil n'est pas celui

    Qui met ses diamants sur l'océan,

    Le vrai soleil peut se lever

    Un soir à minuit si ça lui dit .

    Il peut venir un jour sous la pluie nous aveugler,

    C'est en dedans qu'il nous éblouit de sa clarté.

    Le vrai soleil est au fond de nos yeux

    Quand on est heureux ..

    LE SOLEIL

     


    2 commentaires
  • LES LARMES

    Quelquefois, elles apparaissent en bande.

    Souvent ce n’est qu’une seule qui prend son envolée

    Pour se poser sur le bord d’une paupière.

    En s’envolant de nous, ces oiseaux larmes entraînent

    comme des pierres sous leurs ailes

    Une partie de la douleur

    Qui rend le coeur si lourd à porter.

    Mais pour se rendre jusqu’aux yeux

    D’où ils s’échappent,

    Ils doivent lutter contre les vents de l’indifference,

    de l’orgueil …

    Ceux là qui, quelquefois attrapent

    ces oiseaux dans un grand filet,

    les gardent prisonnier en une boule

    Au centre de la gorge.

    Ce sont les messagers du monde

    de notre coeur à montrer aux autres..

    Les oiseaux larmes  chantent la beauté de notre être.

    Ne capturons jamais d’oiseaux-larmes

    Ils ont quelque chose à dire.

    Lorsqu’une larme jaillit des yeux d’un être

    pour se laisser glisser sur sa joue,

    Cueillez là d’un baiser

    Elle donnera à vos lèvres

    Des paroles d’amour:

    UNE PENSEE EMUE POUR LES DISPARUS DE NICE.....UNE TRAGEDIE QUI FAIT MAL! 

    NOUS N'OUBLIERONS JAMAIS !

    NOTRE PROMENADE DES ANGLAIS EST MALADE AUJOURD'HUI MAIS ELLE EST TOUJOURS AUSSI BELLE ...

    LES LARMES


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique