• Amis lecteurs, merci de m'avoir suivi toute cette année … Il est temps de mettre mon blog en pause .

    Je vous retrouverai avec plaisir au courant de l'été ..

    A tous , bonnes vacances .

    BLOG EN PAUSE


    votre commentaire
  • La photographie apparaît au début du XIX siècle. Dès ses premiers balbutiements, elle se présente comme un " miroir qui se souvient". Pour sa capacité à fixer le réel, elle devient l'outil privilégié des portraitistes et des conservateurs de musée et du patrimoine.
     
    Les possibilités artistiques qu'elle offre en font tout aussi précocement un outil de création à part entière.
     
    Son histoire est riche de ces aspects qui se nourrissent et s'interprètent.
     
    Physicien et inventeur Nicephore Niepce est déjà concepteur d'un moteur à explosion quand il décide de s'intéresser à la fixation des images obtenues par la caméra obscura...
    Il teste plusieurs substances photosensibles et obtient ses premiers résultats avec le bitume de Judée. Il réalise ses premiers clichés depuis sa fenêtre. Il faut plusieurs jours aux plaques d'étain pour être impressionnées. Il baptise le résultat " héliographie"...
     
    A la mort de Niepce son associé Daguerre,abandonnant le bitume de Judée pour l'iodure d'argent ramène le temps d'exposition à environ un quart d'heure, puis à moins de deux minutes...   Il ne s'agit pas encore de la photographie que l'on doit à Willam H.Fox Talbot et à son procédé du négatif-positif, mais le daguerreotype s'imposera jusqu'au début du XXe siècle..
     
    LES ANNEES 50
     
    Au lendemain de la Seconde guerre mondiale, la photographie devient un art majeur ...
    En réaction au photo reportage d'agence dont le but est de montrer les temps forts de l'histoire en train de s'écrire, un certain nombre de photographes préfèrent le portrait de la simplicité humaine.
    Les représentants de cette photographie  humaniste posent un regard sobre sur la misère sociale comme l'américain Louis Stettner ou fixent la poésie du quotidien et la grâce des gens ordinaires comme les Français Robert Doisneau et Henri Cartier Bresson ou bien de toute une vie vue à travers l'objectif comme avec Jacques Henri Lartigue.

     


     
    LES ANNES 60
     
    Les années 60 voient apparaître les limites de la photographie humaniste avec le courant de la photographie subjective ainsi que l'émergence de démarches plus expérimentales.
     
    La photographie subjective :ce mouvement est né du constat que tout cliché par le choix du cadrage ,de l'angle , est toujours une représentation partielle et partiale de la réalité. Ses représentant cherchent à capturer la réalité dans sa spontanéité,sans se soucier de mise en forme.Ils livrent des images brutes auxquelles le spectateur est invité à donner un sens..
     
    La photographie de l'imaginaire:  un univers onirique très puissant...  L'américain Michals associe des images énigmatiques à des textes manuscrits au contenu déconcertant laissant le spectateur-lecteur construire sa propre histoire;

     


     
    LES ANNEES 70
     
    Le photo reportage du renouveau: si le développement de la télévision aboutit à la crise du photoreportage,celui ci se renouvelle surtout en France... Les photographes s'organisent et fondent l'agence Gamma afin de produire l'image symbolique de l'instant vécu...  Les photographes abandonnent le sensationnalisme et privilégient l'aspect personnel, leur ton est plus pessimiste et plus engagé...

     


     
    LA PHOTOGRAPHIE AUJOURD'HUI
     
    Les années 80 voient d'une part la confirmation de la photographie comme moyen d'immortaliser et de commercialiser des happenings d'art contemporain et d'autre part, l'épanouissement de recherches radicales sur l'érotisme et sur l'abjection
     
    L'érotisme : Helmut Newton photographe de mode transcende des modèles déjà choisis pour leur perfection en vue de créer des images de femmes sublimées a en être irréelles.

     


    Herb Ritts qui a aussi travaillé pour de grands noms du spectacle tels que Madonna, applique les mêmes principes au nu masculin offrant des images de couples d'hommes sensuelles sans être choquantes.

     


     
    Le Pastiche : la photographie permet de tout faire même d'imiter la peinture.
     
    L'Abjection : la liberté d'expression bénéficie aussi aux photographes de l'horreur.. LARTIGUE
     
       NEWTON
     
     
      DOISN

     


    votre commentaire
  • Dans les couleurs de la vie,
    Il y a du blanc, du noir, du gris,
    Comme le peintre devant sa toile,
    Peignant le jour qui se dévoile.

    LES COULEURS DE LA VIE

    Il y aussi le rouge de la passion,
    Qui va de paire avec les pulsions,
    C’est la seule qui met du piment,
    Dans nos pauvres petits sentiments.

    LES COULEURS DE LA VIE

     

     

    Il y a du orange tel un ciel étrange,
    Le soleil accueillant un ange,
    Une nouvelle naissance,
    Graine d’éternité ou de croyance.

     

    LES COULEURS DE LA VIE

    Il y a le jaune des amours trompés,
    On est toujours le premier étonné,
    Elle n’a pas bonne réputation,
    Le contraire de la purification.

     

    LES COULEURS DE LA VIE

    Il y a parfois du vert à outrance,
    On dit que c’est celle de l’espérance,
    Comme une bouffée d’oxygène,
    Devant le temps qui s’égrène.

    LES COULEURS DE LA VIE

    Il y a le bleu des tendres aveux,
    Qu’on peut lire les yeux dans les yeux,
    Qu’ils soient malicieux ou rieurs,
    C’est toujours signe de bonheur.

     

    LES COULEURS DE LA VIE

    Il y a l’indigo, drôle de couleur,
    Est-ce celle des prédateurs,
    Des hommes voleurs d’amour,
    Qui gardent et ne donnent rien en retour ?

     

    Il y a le violet qui impose le respect,
    Modèle de sagesse sous tous les aspects,
    Beau comme une améthyste,
    Qui à travers le temps résiste.

    LES COULEURS DE LA VIE

     

    Il y a la couleur de l’âme,
    C’est la seule qui se damne,
    Pour prendre sa vraie couleur,
    Souvent celle de la douleur.

     

    Il y a une couleur indéfinissable,
    Qui vient mettre son grain de sable,
    On peut la voir la nuit et le jour,
    C’est la couleur de l’amour…

     


    votre commentaire
  • Quand la vie est un collier...


     
    Quand la vie est un collier 

    Chaque jour est une perle

     

    Quand la vie est une cage

    Chaque jour est une larme

     

    Quand la vie est une forêt

    Chaque jour est un arbre

     

    Quand la vie est un arbre

    Chaque jour est une branche

     

    Quand la vie est une branche

    Chaque jour est une feuille  

     

    Quand la vie est la mer

    Chaque jour est une vague

     

    Chaque vague une plainte

    Une chanson, un frisson...

     
     
    Jacques PREVERT
     

    QUAND LA VIE EST UN COLLIER


    votre commentaire
  • Je Clame  …

     

     

     

    Que la vie est indestructible, malgré la mort.

     

    Que l’espoir est un vent vif qui doit balayer le désespoir.

     

    Que l’autre est un frère avant d’être un ennemi.

     

    Qu’il ne faut jamais désespérer de soi-même et du monde.

     

    Que les forces qui sont en nous, les forces qui peuvent nous soulever, sont immenses.

     

    Qu’il faut parler l’amour et non les mots de la tempête et du désordre.

     

    Que la vie commence aujourd’hui et chaque jour, et qu’elle est l’espoir. »

     

     

     

     

     

    Martin Gray

     

    (écrivain franco-américain, 1922-2016)

     

     

    CITATION DE ....MARTIN GRAY


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique