• BANNIR DE SON ESPRIT  LES PENSEES NEGATIVES EN PARTICULIER AU LEVER ET AU COUCHER.

     

    Dès qu'elles se présentent à notre réveil, ces petites phrases stériles martèlent notre esprit et ruinent notre énergie. Le soir, juste avant de rejoindre les bras de Morphée, elles assombrissent notre paysage mental, pouvant même nuire dans certains cas à notre endormissement ou à la qualité de notre sommeil.

     

    Ces deux moments clefs- que sont notre première pensée du matin et la dernière pensée du soir au coucher- sont fondamentaux pour ancrer dans notre esprit du positif. Se dire , à ce moment là, une phrase tant sincère que bienfaisante ou se représenter une image stimulante le matin ( un horizon dégagé,une brise légère sur les vagues, une belle plage ensoleillée...) et calmante le soir ( un beau coucher de soleil, un lac tranquille, une forêt silencieuse...) imprègne notre esprit de pensées ou d'images qui agissent comme des semences dans notre vie quotidienne  

    PETITE PENSEE POUR VIVRE PLUS LEGER


    votre commentaire
  • VOLTAIRE

     

    Écrivain et philosophe français

     

    1694-1778

     

    François Marie Arouet, dit plus tard Voltaire, est né officiellement le 21 Novembre 1694 à Paris et baptisé le lendemain. A plusieurs reprises il prétendra être né en réalité le 20 février 1694, le baptême aurait été retardé du fait du peu d'espoir qu'il avait de rester en vie

     

    ETUDES : 1704-1711

    Il commence ses études en 1704 au collège des Jésuites, il y fait de brillantes études de rhétorique et de philosophie, obtient des premiers prix. Cette éducation l'initie aux plaisirs de la conversation et du théâtre. Vers 1706 il compose une tragédie "Amullus et Numitor" , on en trouvera plus tard des extraits qui seront publiés auXIXème siècle. Après sa classe de philosophie, il quitte le collège pour s'inscrire à l'école de droit de Paris.

     

    LIBERTIN :

    En 1712 il tente le concours de l'Académie avec une ode" le vœu de Louis XIII" mais échoue. Il est introduit dans une société libertine , il aime faire étalage de ses talents littéraires et de son esprit désinvolte et frondeur qui se déploie dans des épigrammes.

    En 1716 il est exilé cinq mois à Sully pour des vers sur les amours incestueuses du Régent Philippe III.

    En 1717 il échappe à la déportation et est emprisonné à la Bastille.

    Les années 1719 a 1724 sont des années de mondanité

    . En 1726 à la suite d'une altercation avec le chevalier de Rohan, Voltaire est emprisonné de nouveau à la Bastille. 

    Il s'exile en Grande Bretagne où il découvre la philosophie de John Locke, les théories scientifiques d'Isaac Newton et la caractéristique de la monarchie britannique dont il assurera la vulgarisation.

     

    SA MORALE :

    " Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites mais je me battrai jusqu'à la mort pour que vous ayez le droit de le dire"...Dans la pensée du philosophe anglais Locke, Voltaire trouve une doctrine qui s'adapte parfaitement à son idéal positif et utilitaire.

    Locke apparaît comme le défenseur du libéralisme en affirmant que le pacte social ne supprime pas les droits naturels des individus. En outre c'est l'expérience seule qui nous instruit, tout ce qui la dépasse n'est qu'hypothèse, le champ du certain coïncide avec celui de l'utile et du vérifiable.

    Voltaire tire de cette doctrine la ligne directrice de sa morale : la tâche de l'homme est de prendre en main sa destinée, d'améliorer sa condition, d'assurer, d'embellir sa vie par la science, l'industrie, les arts et par une bonne police des sociétés ainsi la vie en commun  ne serait pas possible sans une convention où chacun trouve son compte.

    C'est à Voltaire avant tout autre que s'applique ce que Condorcet disait des philosophes du XVIIIe siècle qu'ils avaient pour cri de guerre : RAISON - TOLERANCE -HUMANITE .

    SES CITATIONS :

    "Nous laissons ce monde ci aussi sot et aussi méchant que nous l'avons trouvé en y arrivant".

    "La superstition est à la religion ce que l'astrologie est à l'astronomie , la fille très folle d'une mère très sage"

    "Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites mais je me battrai pour que vous puissiez le dire"

    " Les hommes discutent, la nature agit".

    "Plus les hommes seront éclairés et plus ils seront libres".

     

     


    votre commentaire
  • Aujourd'hui : c'est l'automne .

    Colchiques dans les prés fleurissent, fleurissent,
    Colchiques dans les prés : c'est la fin de l'été.

       
       La feuille d'automne emportée par le vent
    En ronde monotone tombe en tourbillonnant

    Châtaignes dans les bois se fendent, se fendent
    Châtaignes dans les bois se fendent sous nos pas.

    Nuages dans le ciel s'étirent, s'étirent
    Nuages dans le ciel s'étirent comme une aile.

    Et ce chant dans mon coeur murmure, murmure,
    Et ce chant dans mon coeur murmure le bonheur.

    Un petit grain de sable si frêle, si frêle
    Un petit grain de sable et s'envole mes rêves.

     

    Colchique dans les prés

    L'AUTOMNE

     

    Colchique dans les prés compte parmi les plus belles chansons en langue française dans le répertoire de l’enfance. Mais ses paroles poétiques et sa mélodie emplie de nostalgie font qu’elle dépasse ce seul répertoire pour rejoindre le Panthéon de la chanson.et on a même pu l’entendre interprétée par des grands noms de la chanson française. Elle évoque le plus souvent les années 50, les colonies de vacances et le scoutisme.

    Les paroles de Colchique dans les prés, écrite en hexasyllabes (vers de six pieds), qui ne sont pas systématiquement rimés parlent de la fin de l’été qui bientôt fait place à l’automne. On ressent bien l’atmosphère si particulière du changement de saison, propice à la méditation, aux promenades dans les bois et aux pensées teintées de nostalgie, mais sans tristesse. Colchique dans les prés nous invite à regarder autour de nous et à prendre conscience que l’on fait soi-même partie de cette nature dont on chante la beauté...

    L'AUTOMNE

             


    votre commentaire
  • L’objectif vers lequel tout être humain devrait tendre est, sans aucun doute, celui de vivre mieux. .

    Qu’advient-il de celui qui laisse les maux physique et les conflits psychiques troubler son existence sans réagir? Il vieillit rapidement et ne cesse de se plaindre à propos des occasions qu’il a perdues ou gaspillées. Toute sa personne n’exprime qu’amertume et regrets. Ses meilleures années se sont envolées à jamais et n’ont servi qu’à poursuivre des fantasmes, ressasser des pensées destructrices qui maintenant semblent vaines, stupides et inconsistantes.

    "ah s’il m’était donné de tout recommencer » bougonnent les personnes âgées. Mais il est helas trop tard. Ce qui est fait est fait. La vieillesse devient alors triste et amere, et ces personnes se réfugient alors dans une morbide agonie de l’esprit. Incapables d’évoquer le passé sans frémir, elles attendent que la mort vienne les delivrer de

    COMMENT  VIVRE MIEUX

    leurs souffrances morales. Aucun plaisir dans les souvenirs, aucun écho de rire ou de douceurs passées. L’image que reflète leur mémoire synthétise impitoyablement les années passées vainement et volatilisées.

    On peut parfois se demander comment une personne en mesure de voir, d’entendre, de lire et surtout de raisonner peut être encore optimiste par les temps q ui courent . Mais l’optimiste, bien loin d’être la vertu des sots, est en réalité une conquête ardue de l’esprit qui parvient à être suffisamment fort pour résister aux attaques extérieures et à trouver un motif de satisfaction et de plaisir autour de soi .

    PESSIMISTE ET OPTIMISTE.

    Essayons de voir ce qui distingue un optimiste d’un pessimiste. Ce n’est certes, ni l’intelligence,ni la chance. Ce sont deux personnes diametralement opposées qui se caractérisent par des points de vue différents au moment de juger et d’apprecier une même chose , un meme fait.,une même situation. Voici quelques exemples qui illustreront clairement cette différence .

    - Aux premières lueurs de l’aube, un chat noir traverse soudainement la rue, devant l’optimiste et le pessimiste qui vont réagir de manière totalement différente. Le pessimiste, bien que non superstitieux, arrive vite à se convaincre que dans la journée tout ira fort mal. L’optimiste pense que dans tous les pays anglo-saxons le chat noir est un signe de chance et se réjouit de l’avoir vu. Ou bienl’optimiste ne prête guere attention à l’animal et n’y voit qu’un chat purement et simplement qui n’annonce rien de particulier.

    - Après une longue promenade, l’optimiste et le pessimiste se sentent tous deux fatigués. Le pessimiste s’exclame  » je rentre et vais aussitot aller me coucher, je ne voudrai pas tomber malade demain,cette fatigue ne me dit rien qui vaille », l’optimiste dit  » je rentre à la maison prendre une bonne douche avant de ressortir »

    - l’optimiste et le pessimiste arrivent tard, le soir venu , dans un petit village ou il n’y a qu’un seul hotel et ne trouvent aucune chambre de libre. Le pessimiste se fache et blasphème. L’optimiste pense  » eh bien, je vais en profiter pour voir le lever du soleil  et demain je dormirai douze heures d’affilée.

    - devant un verre à moitié plein, l’optimiste pense : il est encore à demi plein, et le pessimiste,  » il est à moitié vide ».

    - l’optimiste et le pessimiste se font une légère entaille au doigt . Les deux vont chez le medecin, mais le pessimiste se fait aussitot faire une piqure antitetanique, tandis que l’optimiste dit  » j’ai eu de la chance, cela aurait pu être plus grave » …………..

    Les exemples sont innombrables. Tout autour de nous, les occasions ne manquent pas de faire dee telles comparaisons avec nos proches parents ou nos amis. Parfois derrière une phrase ou un commentaire insignifiant se cache un tempérament renfrogné et pessimiste qui assombrit l’atmosphere et répand la tristesse chez les autre.

    Lorsqu’on l’on a mis un peu d’ordre,  lorsqu’on a rétabli l’équilibre entre les forces du bien et du mal, entre l’inconscient et l’intransigeance de la conscience morale, pourquoi ne pas s’accorder le privilège d’être un peu plus optimiste ? Pourquoi ne pas agir de façon différente, ne serait ce que pour changer ?   On peut arriver à être optimiste avec un peu de pratique. On parvient  être optimiste en apprenant à sourire et avec un peu d’autosuggestion. Il ne faut pas confondre l’optimiste avec l’illusion et la naiveté, car les déceptions n’en seraient que plus terribles. L’optimiste n’a jamais exclu les échecs et les erreurs, mais les juge à leur  juste mesure.   


    votre commentaire
  • Notre terre, vivifiée par la nature et revêtue de sa robe de noces au milieu du cours des eaux et du chant des oiseaux,

     

     Offre à l'homme dans l'harmonie des trois règnes, un spectacle plein de vie, d'intérêt et de charme,

     

    le seul spectacle au monde dont ses yeux et son cœur ne se lassent jamais.

     

    (JEAN-JACQUES ROUSSEAU)

    NATURE


    votre commentaire